Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

L’evolution : l’aventure de la matiere vivante

Auteur : Renato Massa

Traducteur : Dominique Vittoz

Date de saisie : 23/09/2007

Genre : Sciences humaines et sociales

Editeur : Ed. du Rouergue, Rodez, France

Prix : 42.00 / 275.50 F

ISBN : 978-2-84156-873-4

GENCOD : 9782841568734

Sorti le : 09/10/2007

  • Les presentations des editeurs : 17/09/2008

Dans L’Evolution, Renato Massa, biologiste et zoologue de renom, introduit le lecteur a la grande aventure de la matiere vivante. Avec un remarquable esprit de synthese, il revient sur l’histoire de la theorie de l’evolution. De Darwin aux debats les plus recents, il dresse un etat de la recherche contemporaine. Des premieres proteines a l’explosion de la vie dans les oceans, des monstres marins aux mammiferes, il nous invite, dans des pages illustrees avec un reel souci pedagogique, a un voyage fascinant a travers la biogeographie, la sociobiologie, l’ethologie comparee et les autres disciplines qui depuis deux siecles nous ont permis de mieux comprendre les origines de la vie.
Nous savons aujourd’hui que les organismes vivants prennent les formes et les fonctions qui conviennent le mieux a leur survie. Cela signifie que la matiere vivante ne s’organise pas selon le seul fruit du hasard. Le jeu de la selection naturelle devoile les extraordinaires proprietes de la matiere et les facons dont elle peut s’assembler dans un animal, une plante, un champignon, une bacterie. Les combinaisons ne sont pas infinies et presentent meme des solutions recurrentes qui, pour Renato Massa, constituent sans doute aujourd’hui la partie la plus fascinante de toute la question complexe de l’evolution. Celle qui attend encore d’etre approfondie et qui pourrait a l’avenir nous fournir une idee des rapports de la vie avec le reste de l’univers.

Renato Massa est professeur de conservation de la nature a l’universite de Milan. Il a enseigne et conduit des recherches sur la zoologie, l’ethologie et la biologie. Il a publie de nombreux articles et ouvrages. En France ont notamment paru, aux editions Belin, La Foret tropicale, L’Evolution des plantes, La Planete qui respire, Quatre saisons dans la foret.

  • Les courts extraits de livres : 17/09/2008

1. DARWIN

LE VOYAGE DU BEAGLE

Au debut du XIXe siecle, les principales colonies espagnoles et portugaises d’Amerique du Sud se rebellerent contre leur mere patrie tout comme l’avaient fait quelques decennies plus tot les colonies anglaises d’Amerique du Nord. La proclamation de nouveaux Etats independants dans une region du monde jusqu’alors entierement reservee au commerce des deux pays iberiques eveilla des espoirs chez les Anglais qui envoyerent une flotte destinee a proteger les cotes liberees du nouveau continent. En meme temps, l’Amiraute de Sa Majeste envoya vite des navires explorer ces nouvelles cotes qui etaient enfin devenues accessibles a la flotte marchande anglaise. Leur principale tache etait de choisir les routes les plus adequates aux nouveaux echanges commerciaux avec l’Amerique, les colonies australiennes et neo-zelandaises et l’Orient asiatique. Le premier voyage eut lieu de 1826 a 1830 avec deux brigantins, le Beagle et l’Adventure, places sous le commandement du capitaine King. L’expedition s’occupa surtout d’etablir un releve de la cote tres decoupee de l’extreme Sud americain et, entre autres, retrouva et releva le detroit de Magellan, ce canal long et etroit qui relie, au milieu de tempetes et de vents incessants, l’ocean Atlantique au Pacifique.
Des le retour des deux navires en Angleterre, l’Amiraute decida d’organiser une nouvelle expedition, encore plus ambitieuse et complexe que la premiere, et en designa comme responsable le jeune commandant en second du voyage precedent, Robert FitzRoy Celui-ci accepta tout de suite, choisit pour ce nouveau voyage le brigantin Beagle qu’il connaissait deja et veilla soigneusement au recrutement de l’equipage qui, au final, fut compose de soixante-dix hommes tries sur le volet, tous tres jeunes. Quelques mois avant le depart, peut-etre sur suggestion de l’Amiraute, le capitaine FitzRoy annonca au professeur Henslow, naturaliste de Cambridge, qu’il partagerait volontiers sa propre cabine avec un jeune naturaliste qui aurait accepte de participer au nouveau voyage du Beagle en qualite de chercheur sans solde. Le professeur ecrivit sans tarder a un de ses jeunes disciples, Charles Darwin, qui se montra immediatement desireux d’accepter cette offre. Une fois l’opposition paternelle vaincue, grace a l’intervention d’un oncle influent qui avait parcouru a cet effet une cinquantaine de miles en voiture, le jeune Darwin put, a vingt et un ans, s’embarquer sur le Beagle qui, le 27 decembre 1831, appareilla enfin du port de Plymouth, pour son long voyage au service de Sa Gracieuse Majeste.