Les coups de cœur de Marc Rauscher de la librairie BIRMANN MAJUSCULE à THONON-LES-BAINS, France

  • Le choix des libraires : Le lac (1 choix)Yana Vagner Mirobole éditions, Bordeaux– 28/09/2016

Après leur équipée sur les routes, dans une Russie dévastée par un virus mortel, Anna et son groupe ont enfin atteint un abri insulaire au lac de Vongozero. Les onze rescapés qui ne se sont pas forcément choisis vont devoir apprendre à coexister, arracher leur nourriture à une nature hostile et composer avec une autre bande de survivants. La promiscuité, l’angoisse et la lutte pour la survie mettront les corps et les psychismes à rude épreuve. Yana Vagner dans ce roman post-apocalyptique réalise un parfait oxymore entre huis-clos stressant et immensité d’une nature inhospitalière en laissant planer une question lancinante : ses personnages sont-ils les derniers êtres humains sur terre ?

  • Le choix des libraires : Vongozero (1 choix)Yana Vagner Pocket, Paris, France– 22/06/2016

Lorsqu’un virus mortel et inconnu décime la population mondiale, les autorités de chaque pays sont contraintes de prendre des mesures drastiques. Ainsi, en Russie, Moscou et les grandes villes sont ceintes d’un cordon sanitaire militaire qui empêche la population d’entrer ou de sortir jusqu’à la fin de l’épidémie. Dans leur maison de banlieue, Anna, son fils et son compagnon Sergueï assistent anxieux aux évènements, attendant une éventuelle sortie de crise, jusqu’à ce que le père de Sergueï les convainque de fuir vers l’île de Vongozero. Les voici donc lancés sur les routes avec un groupe qui ne cesse de s’étoffer, talonnés par le fléau qui menace de les submerger. Dans cette course contre la mort, malgré les mésententes et la promiscuité ils vont devoir faire bloc pour survivre. A travers un récit à la première personne, journal de bord d’Anna, dans une Russie qui se délite, l’auteur nous montre quelles peuvent être les réactions de personnes ordinaires placées dans une situation extraordinaire où pour garantir la sécurité du groupe, il faut parfois accepter de s’écarter de la morale. Nul besoin de longues descriptions de violence pour construire un roman où la tension est omniprésente.

  • Le choix des libraires : Le mage de l’hôtel royal (1 choix)Naïri Nahapétian Ed. de l’Aube, La Tour-d’Aigue, France– 21/06/2016

Un artiste de cabaret iranien est retrouvé mort dans une suite du Royal Resort d’Evian avec vue sur le Lac Léman. Florence Nakash de la DGSE découvre que le magicien était en fait un ancien Gardien de la Révolution. Sa mort est-elle liée à son passé, s’agit-il d’un règlement de compte entre islamistes ou a-t-il été mis hors d’état de nuire par les services de contre-espionnage occidentaux ? C’est ce qu’elle va tenter de découvrir dans une enquête menée entre la Haute Savoie, Paris et Téhéran.

A Kaboul, un sadique assassine des petites filles pauvres avec un poignard. Oussama Kandar, le seul flic intègre d’Afghanistan met un point d’honneur à le mettre hors d’état de nuire. Menacée par la mafia, Nicole Lagana, ancienne gradée des Renseignements français est chargée de retrouver un chimiste sur le point de créer une drogue parfaite sous peine de voir sa famille exécutée par la pieuvre. Les deux affaires pourraient trouver leur épilogue aux confins du pays afghan dans une contrée où s’affrontent seigneurs de guerre et barons de la drogue.

  • Le choix des libraires : Enfants du diable (2 choix)Liliana Lazar Seuil, Paris, France– 21/06/2016

Dans les années 80, Nicolaï Ceausescu le «Génie des Carpates» lança une grande politique nataliste pour la Roumanie et rendit illégal l’avortement. Helena, sage femme de 35 ans sans enfants, convainc une femme sur le point d’avorter de lui céder son fils Damian. Pour s’éloigner de la mère biologique du petit garçon, Helena se fait muter dans le village de Prigor dont elle dirigera l’orphelinat. C’est en suivant son quotidien que nous découvrons les conditions abominables dans lesquelles sont élevés ces «enfants du diable», et les événements marquants qui ont jalonnés l’histoire d’un pays soumis à une implacable dictature.

En déroulant le fil du destin de deux amies d’enfance nées maudites car nées filles en Iran, Chahdortt Djavann entreprend aussi de rendre leurs voix à toutes celles que leurs voiles étouffent. Au pays des mollahs, la vie d’une femme prostituée ne vaut rien et son meurtre est presque un acte de salubrité publique, bien que la sexualité et la prostitution soient omniprésentes dans une société rigoriste pourtant touchée par la corruption, le chômage et la drogue. Un roman qui témoigne des violences faites aux femmes, parfois cru qu’il est nécessaire de lire et de faire partager.

  • Le choix des libraires : Jonathan Weakshield (1 choix)Antoine Sénanque Grasset, Paris, France– 21/06/2016

Londres à la fin du XIXe siècle, alors que le règne de la reine Victoria s’achève, est une capitale gangrenée par la pègre. C’est dans ce milieu qu’arrive Jonathan Weakshield, immigré irlandais chassé par la famine de 1845. Antoine Sénanque nous invite à suivre son ascension dans la truanderie, parsemée de combats, de trahisons mais aussi d’amitiés, car malgré ses antécédents criminels, cet homme brutal reste attaché aux valeurs humaines et à son amour de jeunesse pour qui il est près à tous les sacrifices. Renouant avec la verve des grands feuilletonistes l’auteur nous entraîne dans un grand roman d’aventures.

  • Le choix des libraires : Bull Mountain (1 choix)Brian Panowich Actes Sud, Arles, France– 20/06/2016

Depuis la Prohibition, la famille Burroughs a implanté son fief criminel sur les hauteurs de Bull Mountain en Géorgie du Nord d’où elle écoule sans partage ses marchandises de contrebande depuis des décennies. Clayton fait figure de mouton noir de la famille depuis qu’il est devenu shérif. Lorsqu’un agent fédéral lui demande de l’aider à faire cesser les trafics de son frère Halford, dernier parrain de Bull Mountain, nul doute que les montagnes ne vont pas tarder à raisonner des échos d’un duel fratricide. Un roman noir qui ravira aussi bien les lecteurs de Ron Rash que d’Elmore Leonard.

  • Le choix des libraires : La servante et le catcheur (2 choix)Horacio Castellanos Moya Métailié, Paris, France– 29/05/2013

Dans le Salvador des années 70, la violence est omniprésente dans une société dominée par une junte militaire qui lâche ses escadrons de la mort sur les opposants au régime, multipliant rafles et tortures. Le Viking vit de cette violence, d’abord catcheur il est devenu policier et malgré la maladie qui le ronge effectue tous les sales boulots qui lui sont confiés. Lorsque Maria Helena, la servante qu’il a courtisée des années plus tôt lui demande d’enquêter sur la disparition de ses nouveaux employeurs, la tragédie nationale prend des accents de drame familial. La fille de Maria Helena fervente nationaliste attend une promotion alors que son petit-fils s’engage dans la subversion. Tous ces personnages vont se croiser parfois sans se reconnaitre comme dans une macabre pièce de boulevard, où les quiproquos feraient rire s’ils n’étaient pas aussi tragiques. Avec une prose directe et incisive, l’auteur nous montre le grotesque et l’horreur des dictatures dans un roman aussi dérangeant que magistral.

  • Le choix des libraires : La tunique de glace (2 choix)William Tanner Vollmann le Cherche Midi, Paris, France– 29/05/2013

S’emparant des sagas scandinaves, qu’il réécrit et interprète à sa façon, William T Vollmann nous entraîne à la suite des fiers Vikings dans leur conquête du Groenland et surtout du Vinland, contrée mythique qui pourrait être l’Amérique. Dans un style proche de l’oralité (le mot «saga» vient d’un verbe norrois signifiant «dire/raconter»), l’auteur fait revivre les riches heures des terres glacées du Nord quand les rois berserkir, pouvant se changer à volonté en ours s’affrontaient pour le pouvoir. Puis il conte l’exil d’Eric le Rouge et des siens sur des voies maritimes incertaines vers des terres inhospitalières et leurs premiers occupants les farouches «skraelings». C’est enfin de Freydis, fille adultérine d’Eric qu’il contera la tragique histoire, car s’est par elle que la violence apparaitra en Amérique. A la fois épopée héroïque et hommage à la poésie des scaldes, la Tunique de glace est un roman évoquant le fer, le sang et la glace à lire en sirotant un verre d’hy dromel. Skol !