Les coups de cœur de Olivier Augier de la librairie Arts & LIVRES à Le Plan de Grasse, France

  • Le choix des libraires : Dans la foule (1 choix)Laurent Mauvignier Minuit, Paris, France– 14/07/2012

Venues de toute l’Europe ce 29 Mai 1985, des hordes de supporters Anglais, Italiens, Français et Belges convergent vers le stade du Heyssel à Bruxelles, pour assister à ce qui doit être le «match du siècle», opposant en finale les Reds de Liverpool aux Bianconneris de la Juventus de Turin. Fait réel bien sûr, le «match du siècle» va tourner à la tragédie dans les tribunes, où le hooliganisme va semer la mort. Dans ce magistral roman, l’auteur nous fait suivre les destins croisés, l’espace d’un week end, de quelques jeunes européens qui vont se retrouver bien malgré eux au coeur de l’enfer. Personne ne sortira indemne psychologiquement de la tribune Y, sous les yeux de centaines de millions de téléspectateurs. Avec une écriture proche de la perfection, dans laquelle il est bon de se perdre, la description des moindres gestes ou pensées. Ce très attendu nouveau roman de Laurent Mauvignier ne déçoit pas, il enchante !
Magistral !

  • Le choix des libraires : Dévorations (1 choix)Richard Millet Gallimard, Paris, France– 14/07/2012

Dans son nouveau roman, Richard Millet plante l’action dans sa Corrèze natale, au coeur d’un minuscule village. Ce huis clos met en scène la rencontre entre une vieille fille de trente-trois ans, serveuse dans le restaurant -dont le menu est un plat unique !- de son oncle, inculte et selon ses propres termes ” bonne à rien”, avec le nouvel instituteur, plus âgé, énigmatique…ancien auteur à succès voulant rompre avec son passé dans ce petit village en marge de la modernité.
Un Richard Millet dans son plus pur style, des phrases longues mais magnifiques, mettant parfois son lecteur mal à l’aise, et un récit progressant avec lenteur. Une écriture belle et dense, parfois à la limite de la saturation.
Un huis clos corrèzien en guise d’exercice de style, à découvrir !

  • Le choix des libraires : Laure du bout du monde (1 choix)Pierre Magnan Denoël, Paris, France– 14/07/2012

Laure est une jeune fille qui n’aurait pas dû survivre à son éprouvante naissance. Laure est née au bout du monde, comprenez Eourres, petit village de la France d’après guerre perdu entre les montagnes… coin reculé où le silence du à l’isolement règne. Mais Laure est aussi une enfant surdouée, apprenant à lire dès l’âge de trois ans, et sachant conduire seule les troupeaux peu après…
Laure est une enfant surmontant toutes les épreuves que peuvent entraîner son éclatante brillance, dans l’ignorance de sa condition….
Un très beau roman, tout en finesse et envoûtant…Peut être l’un des meilleurs Pierre Magnan !

  • Le choix des libraires : 18 secondes (1 choix)George Shuman Ed. du Panama, Paris, France– 14/07/2012

New Jersey, années 70 : Earl Sykes et Sue Markey sèment la terreur. Si la jeune femme fait amende honorable et tente de retrouver une vie respectable, Sykes est un psychopathe : il viole et tue de nombreuses femmes dont les corps ne sont jamais retrouvés. Emprisonné pour une toute autre raison, il recouvre la liberté 30 ans plus tard, et à nouveau des femmes disparaissent. La police est sur les dents, et l’enquête est menée par deux femmes en tout point étonnantes. Kelly O’Shaughnessy, lieutenant de police fraîchement promue, obstinée, intuitive, pleine de ressources ; et Sherry Moore, superbe jeune femme aveugle dotée de la faculté de «voir» les dernières secondes de la vie des morts.
Cette enquête pourrait lui apprendre beaucoup sur elle, étant amnésique des 5 premières années de sa vie. Mais son don suffira t-il ? Un thriller très réussi, prenant, haletant. Les pans de multiples intrigues se dévoilent petit à petit, des éléments épars finissent par s’imbriquer de manière si naturelle qu’on s’étonne de ne pas y avoir pensé avant et on est surpris et émerveillé jusqu’à la dernière page par le talent de l’auteur.
Qui a dit que la police était allergique au paranormal ?

  • Le choix des libraires : Les falsificateurs (1 choix)Antoine Bello Gallimard, Paris, France– 14/07/2012

C’est l’histoire d’un jeune homme doué, Sliv’, postulant dans une entreprise pour son premier emploi.
C’est l’histoire d’une organisation secrète internationale, le CFR (le Consortium de Falsification du Réel), dont personne ne connaît le but, mais qui falsifie depuis longtemps déjà ce que nous prenons pour la réalité. Des exemples ? la falsification des archives de la Stasi, Christophe Colomb qui n’a jamais découvert l’Amérique, ou encore la première chienne envoyée dans l’espace – Laïka – qui n’a jamais existé…
Sliv’ se retrouve en fait, via son emploi, engagé dans cette organisation secrète qui tantôt le fascine, tantôt l’inquiète.

Ce roman pourra plaire à ceux ayant aimé le “Figurec” de Fabrice Caro (paru l’an dernier chez Gallimard), l’humour noir en moins. La falsification du réel et les organisations secrètes fascinant toujours autant !

Très bien écrit, le scénario de ce roman est parfaitement ficelé…Difficile de le lâcher une fois commencé !
En un mot ? Brillant !

  • Le choix des libraires : Semper Augustus (1 choix)Olivier Bleys Gallimard, Paris, France– 14/07/2012

Dans la Hollande des années 1630, un marchand de tissus et père de famille, décide de quitter ses enfants et son pays, pour chercher fortune en Amérique Les quatre enfants sont laissés à la garde de leur aîné, Wilhem, et il leur assure avant son départ la protection d’un puissant notable de la ville : Paulus, négociant de fleurs redouté.
A cette époque, la Hollande est prise d’une étrange folie : la passion des tulipes. La spéculation autour de leurs bulbes peut, l’espace d’une vente aux enchères, faire ou défaire des empires ! Et c’est dans ce tourbillon que Paulus va peu à peu entraîner Wilhem et sa famille. Les quatre enfants vont découvrir un monde cynique et implacable pour lequel ils n’étaient pas réellement préparés.
Un récit vivant, une atmosphère parfaitement rendue, une histoire passionnante… le tout servi par une écriture soignée et agréable.
Très bon roman.

  • Le choix des libraires : Un homme (1 choix)Philip Roth Gallimard, Paris, France– 14/07/2012

Dois-je présenter Philip Roth tant son oeuvre est impressionnante ? je citerai simplement son précédent roman (disponible depuis peu en Folio), “Le complot contre l’Amérique” pour lequel le mot chef-d’oeuvre apparaît presque insuffisant, tellement ce livre est fascinant.
Pour son nouveau livre, “Un homme”, Philip Roth tente un roman très court et particulièrement noir. Nouveau chef-d’oeuvre ? oui… Au minimum brillant en tout les cas !
Le roman s’ouvre sur l’enterrement d’un homme, “l’homme” personnage principal, et se clôture par sa mort…
Car c’est là le sujet central du roman : la vieillesse et la mort. L’horreur de la vieillesse, de la maladie et de la solitude particulièrement…
En résumé, le roman pourrait être sinistre, mais le talent de l’auteur le rend brillant….
Inutile d’en dire plus, à lire absolument !

  • Le choix des libraires : Swap (2 choix)Antony Moore Liana Levi, Paris, France– 14/07/2012

Digne des auteurs les plus talentueux, ce premier roman Anglais signé Antony Moore est d’une efficacité redoutable !
Oscillant entre le polar et l’humour noir, s’inscrivant dans la lignée des grandes comédies anglaises (difficile de ne pas penser à l’excellent Nick Hornby), ce très réussi et particulièrement maîtrisé premier livre à tout d’un roman culte !
Ce bijou Anglais, tout à la fois drôle et noir, est sans aucun doute LA très bonne surprise et grande découverte de la rentrée étrangère de Janvier.

  • Le choix des libraires : Le Montespan (2 choix)Jean Teulé Julliard, Paris, France– 14/07/2012

Entre le Marquis de Montespan et Françoise Athénaïs, ce fut, chose rare à l’époque, un mariage d’amour. Tout le monde connaît la suite, la belle marquise devint la favorite du Roi-Soleil… Mais on connaît beaucoup moins le Marquis, qui n’acceptant pas sa condition de mari trompé, va exaspérer le roi, en étalant son désespoir : carrosse peint en noir, armoiries ornées de cornes, il défie sans cesse le roi en se présentant à Versailles. Ce noble Gascon désargenté va refuser toute sa vie l’argent ou les titres offerts par le roi, ne voulant pas de compensation à son amour perdu.
Il restera pauvre, mais il sera le premier à braver l’autorité du roi…
Jean Teulé a tracé le portrait d’un homme attachant, et a su recréer l’ambiance de l’époque.

Ilan est un brillant professeur d’astrophysique. Mais ce qui l’obsède le plus, c’est sa jeune et magnifique compagne. L’obsession amoureuse atteint son paroxysme lorsqu’il comprend que sa femme a une liaison. Il décide alors de la suivre à un de ses rendez-vous secret, et assiste à l’adultère…
Ne pouvant se résoudre à perdre sa raison de vivre, jaloux comme jamais auparavant, il décide après maintes hésitations de se confronter à son rival. S’en suit l’improbable, le meurtre de l’amant avec une arme pour le moins déroutante : la pipe d’Ilan ? !
Entre alors en scène son meilleur ami, accessoirement inspecteur de police ; ainsi que la mère de notre universitaire-assassin, véritable dure à cuire, légèrement effrayante, mais qui est toujours à l’écoute des confessions de son fils.
Un cocktail explosif de personnages réunis autour d’un adultère, que l’auteur fait évoluer avec talent.
Au final : suspense, psychologie et humour se mélangent dans un roman réjouissant jusqu’à la dernière ligne.