Les coups de cœur de Marc Charny de la librairie C’EST POUR LIRE à PONT-DU-CHÂTEAU, France

  • Le choix des libraires : La balade des gens nerveux (1 choix)Pascal Descos | Firmin Levhieu CREER, Brioude, France– 23/03/2016

Un road-movie (road-book ferait rallye) auvergnat et un peu plus.
Alors promenez vous dans Clermont sur les pas d’un drôle de banquier. Un truand s’éveille un volcan s’endort. Il fait pas dans la gentiane…pardon la dentelle (du Puys-en-Velu… pardon Velay) Ce doit être les effets du Macallan, je l’ai trop bu ce livre !

  • Le choix des libraires : Les hurlements de la vie (1 choix)Jacques Jurquet Ed. de La Veytizou, Châteauneuf-la-Forêt, France– 23/03/2016

Un candide, un naïf pendant la seconde guerre mondiale.
Vouloir, par amour, se convertir au judaïsme, en ces temps de “nuit et brouillard”.
Un témoignage, au quotidien, de la grande histoire, par un jeune homme ordinaire… ou presque.

Un thriller chez un éditeur régional c’est dire qu’il y a des auteurs qui vivent dangereusement, ou comme dirait l’auteur “quisemetteendangerise” et ça marche !

  • Le choix des libraires : Le cri des hyènes (1 choix)Véronique Chauvy Ed. des Monts d’Auvergne, Champetières– 28/11/2015

Troublante la coïncidence avec l’actualité.
Nous sommes fin du 19ème siècle.
Une soeur,un frère. Deux villes, Lyon, Clermont-Ferrand, un commissaire rigide. De la gastronomie, un cours d’histoire, d’oenologie…
Un roman bien ficelé.

Non nous n’allons pas au zoo !
Ce livre sent l’encre, normal, car c’est d’un voyage dans le monde des imprimeurs et de la presse qu’il s’agit.
Mais pas que…
Pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient.
Pas nostalgique cet ouvrage, bien vivant au contraire.

Billets, pas toujours doux, ou l’art de la chronique.
Retrouvez dans cet ouvrage 76 réflexions d’un parisien du Livradois

  • Le choix des libraires : Le printemps des femmes (1 choix)Jeanne-Marie Sauvage-Avit Ed. des Monts d’Auvergne, Champetières– 16/06/2015

Sur fond de la première guerre mondiale, mais vue par ceux qui la subissent, la vie d’un village et des habitants et de la condition féminine.
“Et puis tu sais, Mellie, la force des hommes c’est de faire croire aux femmes qu’elles ne sont pas capables”.
Une écriture originale, et vraie.
Le deuxième tome est disponible.

Ce roman c’est l’art d’accommoder les petits riens.
Accrochez vous, lecture déconcertante : “de crainte que l’on ne puisse les lui enlever, il n’avait donc pas non plus d’amis”.
Étonnant non, dirait Desproges.

  • Le choix des libraires : Ma mémoire assassine (1 choix)Young-Ha Kim Philippe Picquier, Arles, France– 18/04/2015

Atteint de la maladie d’Alzheimer, un vieillard inoffensif s’adonne à la poésie et la philosophie. Le problème c’est qu’il décide de reprendre son service… de tueur en série !

Une jeune femme perd la voix à la suite d’un chagrin d’amour…
Elle se découvre des dons insoupçonnés, dans l’art de rendre les gens heureux en cuisinant pour eux des plats médités…
Un livre lumineux sur le partage et le don.