Les coups de cœur de Marianne Wroblewski de la librairie MOTS & IMAGES à GUINGAMP, France

Les trois parties de ce roman grandiose résument bien son propos : l’amour, la maladie, la mort.
On vit à travers les personnages la naissance de l’amour homosexuel à Stockholm, puis l’arrivée du Sida, une maladie que personne ne connaît mais qui effraie tout le monde, et enfin la mort de ces jeunes hommes, souvent solitaire, toujours douloureuse.
Plus qu’un roman, Jonas Gardell nous livre une fresque historique sur l’arrivée du Sida en Europe et l’émergence du milieu homosexuel suédois.
Bouleversant !

  • Le choix des libraires : Chanson douce (1 choix)Leïla Slimani Gallimard, Paris, France– 09/11/2016

Dès le premier chapitre, ça commence très fort : scène de crime, deux enfants noyés par la nounou…
Retour en arrière : le propos du livre n’est pas l’enquête, mais comment, de façon insidieuse et irrémédiable, la nounou s’immisce dans la vie de Paul, Myriam et leurs enfants. Discrète, professionnelle, parfaite, elle se rend indispensable quand Myriam décide de reprendre son travail.
Un thriller psychologique déconseillé aux femmes enceintes !

  • Le choix des libraires : Le fils de l’Ursari (1 choix)Xavier-Laurent Petit Ecole des loisirs, Paris, France– 03/09/2016

Un grand roman qui rassemble aventure, humour, violence, innocence de l’enfance, exploitation des hommes par d’autres, magie des traditions rom, et bien d’autres choses… Très touchant !

  • Le choix des libraires : Petit pays (4 choix)Gaël Faye Grasset, Paris, France– 30/08/2016

Gabriel est un jeune garçon né d’un père français et d’une mère rwandaise. Il vit au Burundi, petit pays voisin du Rwanda, au fond d’une impasse à Bujumbura. Il a l’insouciance de ses 10 ans, fait les 400 coups avec sa bande de copains. Mais ce printemps-là, la peur et la violence, échos des conflits en cours dans la région, s’immiscent dans l’enfance de Gaby. Peu à peu, tous ses repères sont chamboulés. Un très beau roman, non pas sur le génocide rwandais en lui-même, mais sur la perte de l’enfance au goût de mangue, chaud et sucré.

  • Le choix des libraires : Désorientale (4 choix)Négar Djavadi Liana Levi, Paris, France– 26/08/2016

L’écriture de Négar Djavadi est comme la vie de son héroïne, Kimiâ (et la sienne…) : d’abord désorientée, chaotique, déboussolée, puis peu à peu plus posée, plus stable, apaisée. L’exil, l’engagement politique, l’histoire de l’Iran sur trois générations, la recherche de l’identité, la maternité sont les thèmes dont elle esquisse les contours, cherchant toujours le ton le plus juste, celui qui collera le mieux à ses sentiments.
Fuir l’Iran, devenir française, accepter sa différence, gommer ses traits, son accent, vivre avec son héritage familial hors du commun… A travers des allers-retours incessants entre passé et présent, la narratrice nous offre un portrait croisé de l’Iran et de la France, une histoire qu’on n’oublie pas.

  • Le choix des libraires : Légende (2 choix)Sylvain Prudhomme Gallimard, Paris, France– 26/08/2016

Y’a pas à dire, Sylvain Prudhomme sait raconter la vie des gens. Dans Légende, l’art et la poésie croisent au fil des pages les brebis et la poussière de la Crau tout comme les papillons de Madagascar ou les nuits endiablées d’une discothèque des années 70… Un énorme coup de coeur !

Paul, un homme solaire et bienveillant, est au coeur de la vie de La Roche-Guyon. Si Mathilde, sa seconde fille, peine à trouver sa place dans la famille et aux yeux de son père, c’est pourtant elle qui cimentera la famille dans la tempête qui va suivre : la tuberculose, pas de sécurité sociale, la peur de la contagion, l’isolement, le sanatorium…
Valentine Goby rend ici un hommage sincère et vibrant aux familles des tuberculeux internés au sanatorium d’Aincourt, tout en éclairant le lecteur sur une époque pas si facile pour tout le monde, la France des 30 Glorieuses.

Un nouveau voisin, et la vie bien rangée des soeurs Svensson est toute chamboulée… De l’imprévu, de la folie et même une pointe d’amour leur font un bien fou ! Et à nous aussi !

  • Le choix des libraires : Le sel de nos larmes (1 choix)Ruta Sepetys Gallimard-Jeunesse, Paris, France– 23/06/2016

Des personnages entiers. Un roman poignant. On reste sous le choc…

Rafa et Valente sont des hommes, des pères, des marins qui ne savent pas parler : une blessure qui semble se transmettre de père en fils. Pourtant, émotions, sentiments et vérités leur brûlent les lèvres. Salvi, le petit-fils, n’en peut plus de ces silences et quitte l’île pour le continent. Il lui faudra pourtant revenir pour dénouer le fil de son histoire et enfin savoir d’où il vient. Diane Peylin sait à merveille dire ce que ces hommes ne savent plus exprimer. Elle trouve les mots justes pour dire l’impuissance à être père, la colère mais aussi l’amour qui les anime. Et elle nous émeut, assurément