Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Litli Soliquietude

Auteur : Catherine Leblanc

Illustrateur : Severine Thevenet

Date de saisie : 20/03/2008

Genre : Jeunesse a partir de 3 ans

Editeur : Ou sont les enfants ?, Arles, France

Prix : 24.00 €

ISBN : 978-2-915970-15-9

GENCOD : 9782915970159

Sorti le : 20/03/2008

  • Le choix des libraires : Choix de Gaelle Farre de la librairie LA DERIVE a GRENOBLE, France (visiter son site) – 01/04/2008

L’album a un joli titre : “Litli soliquietude”. Je fais rouler les mots dans ma bouche, ca fait drole. Litli veut dire “petit” en islandais ; et soliquietude c’est un “mot invente pour expliquer ce que Litli ressent a travers les pages du livre : un etat de solitude voulue pour approcher du sentiment de quietude, la tranquillite douce de celui qui marche et fait naitre le monde en chemin.”

C’est l’histoire d’un petit bonhomme qui quitte la ville, en quete d’un ailleurs – d’une autre vie – d’une verite – Le texte de Litli est court, chacun pourra y trouver sa place et apporter son interpretation. Et on pourra le lire 1000 fois, les images comme le texte n’auront pas encore revele tous leurs secrets. Litli est de ces albums que l’on a envie de toujours avoir avec soi, Litli est un album… universel.

C’est un album lourd – c’est peut-etre fait expres pour qu’on ne s’envole pas en lisant le texte delicat de Catherine Leblanc-, au beau papier qui sent bon. La couverture est bien epaisse, en carton brut – serait-ce un rappel du caractere sauvage de la nature ?

Severine Thevenet dit : “Litli raconte le passage, la transition, la naissance ou la renaissance.”
Litli m’a rappele le texte de Thierry Lenain dans Il faudra (Sarbacane).
Litli, c’est un texte pour un enfant a naitre, pour un moment de blocage, pour sauter le pas/oser/ne plus avoir peur/ne plus douter/aller de l’avant.

  • Les presentations des editeurs : 05/04/2008

Pour aller vers l’invisible, y a-t-il un chemin ?

Litli signifie petit en islandais. Dans une ville en noir et blanc, un petit bonhomme marche sur des lignes, toujours les memes. Il decouvre qu’il y a de la couleur sur les murs de sa chambre, et bientot sous ses pas, puis partout. La derniere photo de cet album montre une chambre en couleurs, avec une photo en noir et blanc sur le mur.

Litli est le dixieme livre d’Ou sont les enfants ? La dixieme aventure.

Avec ce drole de mot, soliquietude, qui melange la solitude a la quietude, le silence a la serenite. Litli veut dire petit, en islandais. C’est un petit bonhomme, dans une ville en noir et blanc, qui marche toujours sur les memes lignes. Mais il y a la couleur, ailleurs, sur les murs de la chambre et bientot sous ses pas. Si tu regardes longtemps, meme une pierre finit par s’ouvrir.

Un livre – un beau livre – c’est un voyage. On laisse les villes, et les paves, et l’habitude et on fait naitre le monde, ailleurs. Les mots de Catherine Leblanc s’effacent lorsqu’il n’y a rien a dire de plus que ces geants dans le paysage. La derniere image montre Litli dans une chambre en couleur. La photo au mur est en noir et blanc. Entre la premiere et la derniere image, Litli a trouve. Ce que l’on ne trouve peut-etre que dans Tailleurs et la solitude, ce que l’on ne trouve peut-etre qu’en dehors de soi. L’invisible ?

Madeline Roth, Librairie L’eau vive. Citrouille, revue des librairies specialisees Jeunesse.