Ville assiégée

Couverture du livre Ville assiégée

Auteur : Sergio Badilla Castillo

Traducteur : Patricio Sanchez

Date de saisie : 13/07/2011

Genre : Poésie

Editeur : Al Manar, Neuilly-sur-Seine, France

Collection : Voix vives de Méditerranée en Méditerranée

Prix : 10.00 €

ISBN : 978-2-913896-94-9

GENCOD : 9782913896949

Sorti le : 20/07/2010

  • Les présentations des éditeurs : 14/07/2011

Ces poèmes ne répondent pas à l’urgence, ils la précèdent. Ils disent l’amour de la Tunisie, avec forte émotion et passion, revenant sur le passé douloureux du poète, le liant au présent d’un peuple qui s’est soulevé pour sa dignité et sa liberté. En Tunisie, à Paris ou en Bretagne, les souvenirs personnels, les paysages, les rythmes et les métaphores s’entremêlent pour célébrer la vie et s’opposer à la volonté de mort.

Tahar Bekri, poète tunisien qui vit et travaille en France.
LAWAND, peintre syrien qui vit et travaille en France.

  • Les courts extraits de livres : 14/07/2011

Prologue

Depuis plusieurs moi j’écrivais ces poèmes que je voulais intituler, à l’origine, Chants pour la Tunisie. Certains extraits en furent publiés au Liban, d’autres, à Marseille, à Bruxelles, en Turquie…
L’immolation par le feu du jeune Mohamed Bouazizi à Sidi Bouzid vint décider de la suite du poème.

I

J’entendais ta voix au lever du jour
Comme une aube écarlate
Accouchée dans les ténèbres
Le retour des années
Sur elles-mêmes
Berçant le flux et le reflux
Au bord de la mer
Pleine et vide
Et captais ta lumière
Mille fois perdue dans la distance
Mille fois retrouvée
Par-delà les brumes
Par-delà les songes
Contre les récifs inondés
Ton appel me sauvait des naufrages