L’humanite disparaitra, bon debarras !

Couverture du livre L'humanite disparaitra, bon debarras !

Auteur : Yves Paccalet

Date de saisie : 02/09/2006

Genre : Documents Essais d’actualite

Editeur : Arthaud, Paris, France

Collection : Autres recits Arthaud

Prix : 15.00 / 98.39 F

ISBN : 978-2-7003-9665-2

GENCOD : 9782700396652

  • Les presentations des editeurs : 14/05/2006

L’humanite disparaitra, bon debarras ! est un essai d’humour ecologique noir… Notre avenir est aussi bouche que celui des dinosaures ! Yves Paccalet assume sa rage et nous met face a nos responsabilites dans la destruction de notre planete, face a notre propre perte. L’espece humaine est condamnee a l’extinction pour une raison simple : elle provoque des changements irreversibles de son environnement, aussi destructeurs que ceux des meteorites des eres Primaire et Secondaire, qui aneantirent 80 % des especes… Peut-on encore esperer que l’Homo Sapiens acquiere enfin la sagesse dont il se rengorge, alors que toutes les grandes questions (pollutions, saccages des terres et des mers, climats deregles, nouveaux virus…) sont meprisees ; qu’interets et profits immediats priment, que bagarres pour le fric et le pouvoir l’emportent.

D’ou vient cette folie suicidaire ? De ce que l’homme est un grand singe egoiste qui obeit a trois pulsions : sexuelle, territoriale et hierarchique. Sa soif de domination le pousse a toutes les absurdites, a la guerre et au culte du toujours plus.

L’humanite disparaitra… Guerre nucleaire, ozone, climats en folie, empoisonnement de l’air et de l’eau, nouvelles maladies… Tout cela sera tres rigolo. Et apres ? Rien… La vie reprendra, elle creera de nouvelles especes jusqu’a ce que le Soleil brule definitivement la planete, dans un milliard d’annees. Bon debarras ?…

Yves Paccalet, ne en Savoie en 1945, philosophe, ecrivain, naturaliste de renom, est l’auteur de deux encyclopedies et d’une vingtaine de livres. Il publie des romans, des essais, des livres illustres, et collabore a de nombreuses revues. Parmi ses dernieres parutions, on compte : La France des legendes (Flammarion, 2002), Mysteres et legendes de la mer (Arthaud, 2004), L’Ecole de la nature (Hoebeke, 2004), Extreme Sud (Arthaud, 2005) et Forets de legende (Flammarion, 2005).

  • Les courts extraits de livres : 29/08/2006

L’homme est un organisme vivant. Comme tous ses homologues, il se reproduit (et meme activement : c’est l’un de ses traits distinctifs) ; et il consomme. Il a besoin de respirer, de manger, de se chauffer, de s’abriter et de loger sa nichee (pardon ! sa famille). Ce faisant, parce qu’il engloutit beaucoup plus d’energie et de biens materiels que les especes sauvages, et parce qu’il prolifere, il detruit a grande vitesse la seule maison, le seul vaisseau spatial dont il dispose : la Terre. Il baptise progres ce saccage. Il massacre la nature, et tout aussi allegrement les autres hommes, au nom du Bien, du Beau et du Juste. Il torture pour des causes qu’il croit sacrees. Il defigure, blesse et contamine le monde, puis il applaudit son propre acharnement ravageur. Il vole et pille au nom de la religion, de la morale ou de la loi. Il se perd en se persuadant qu’il avance vers un avenir radieux.
J’ai peine a imaginer qu’un Dieu un tant soit peu malin ait pu creer un etre aussi bete et mechant ; aussi lache et cruel ; aussi borne et perfide. Je concois mal que l’evolution darwinienne, qui ne s’encombre ni de morale, ni de finalite, ni de dessein intelligent, ait pu favoriser une espece aussi envahissante, nuisible, mal embouchee et peu durable. Les mysteres du Createur ou les enigmes de l’acide desoxyribonucleique me resteront a jamais impenetrables.