Sego, Sarko : qui choisir ?

Couverture du livre Sego, Sarko : qui choisir ?

Auteur : Alexandre Kara

Date de saisie : 07/03/2007

Genre : Documents Essais d’actualite

Editeur : Archipel, Paris, France

Prix : 17.95 €

ISBN : 978-2-84187-923-6

GENCOD : 9782841879236

Sorti le : 07/03/2007

  • Le journal sonore des livres : Claire Lamarre – 05/06/2007

Telecharger le MP3

Claire Lamarre – 05/06/2007

 

  • Les presentations des editeurs : 03/03/2007

Segolene ou Nicolas ? Le 6 mai 2007, les Francais glisseront dans l’urne le nom de celui ou de celle qu’ils souhaitent voir porte(e) a la tete de l’Etat. Pour beaucoup, ce choix ne va pas de soi.

Alexandre Kara a concu ce guide a l’attention des indecis : il y propose un regard croise sur le parcours, la strategie et le programme des deux candidats cles de la presidentielle. Il y montre les similitudes de programmes, mais aussi les points d’opposition, notamment sur des dossiers controverses : 35 heures, securite, homoparentalite, entree de la Turquie dans l’Union.

Sego / Sarko, qui choisir ? revele les reseaux (patrons, VIP, people) des deux candidats, liste leurs vrais amis et les personnalites qui devraient figurer dans leur premier gouvernement en cas de victoire.

Le lecteur y trouvera aussi un test – etes-vous sego ou sarko-compatible ? – indiquant s’il penche plutot vers le plus juste, la France sera plus forte de l’une ou le ensemble tout devient possible de l’autre.

Ne en 1969 a Paris, Alexandre Kara a ete journaliste a Europe 1 et Paris Match. Il est aujourd’hui grand reporter a la redaction de France 2.

  • Les courts extraits de livres : 03/03/2007

Au commencement (1953-1968)

Comme toutes les filles du colonel Royal, elle se prenommera Marie. Le 22 septembre 1953, Marie-Segolene Royal voit le jour pres de Dakar, capitale de l’Afrique occidentale francaise qui allait devenir le Senegal. Une naissance au hasard des casernements de son pere. Pour les hommes de la famille, l’armee est presque une vocation : son grand-pere deja, son pere bien sur, un frere encore.
Ses parents, Jacques Royal et Helene Dehaye, auront huit enfants en neuf ans. Dans la maison Royal, pas de place pour la fantaisie : l’education y est stricte, traditionnelle, catholique. Un univers ou l’avenir des femmes est tout trace : elles seront meres au foyer, menageres disciplinees et devouees a leurs maris.
J’ai cinq enfants… et trois filles, avait, parait-il, coutume de dire le colonel Royal. Prononcee ou non, cette phrase resume bien l’etat d’esprit paternel. Des annees plus tard, Segolene Royal se souviendra, sans jamais vraiment pardonner : Mon pere m’a toujours fait sentir que nous etions, mes soeurs et moi, des etres inferieurs.
Une enfance marquee par les preceptes de Jacques Royal, de ces principes militaires qui forgent un caractere : rien n’est jamais acquis, tout se merite ; la valeur de toute chose se mesure a l’aune de l’effort ; chacun est responsable de sa destinee ; dans la vie, il ne faut compter que sur soi-meme…
Apres les annees d’errance exotique, la famille a pose ses cantines en Lorraine, au coeur des Vosges, dans un bourg isole et sans histoire, Chamagnes. A quelques kilometres, la ville la plus importante du coin, Charmes, compte a peine cinq mille ames. Cet horizon si paisible, un peu ennuyeux, est la province des jeunes annees de Segolene. De ces paysages accidentes et ruraux, Paris semble bien loin.