Les ombres du passe

Couverture du livre Les ombres du passe

Auteur : Thomas H. Cook

Traducteur : L.

Date de saisie : 12/10/2007

Genre : Policiers

Editeur : Gallimard, Paris, France

Collection : Serie noire

Prix : 18.50 / 121.35 F

ISBN : 978-2-07-077394-7

GENCOD : 9782070773947

Sorti le : 08/02/2007

“Il n’y a pas plus vieille histoire que celle du retour aux sources”… Roy Slater, qui avait cru quitter definitivement Kingdom County, vingt ans plus tot, y revient pourtant : son pere est mourant, il doit le veiller. Il s’installe dans la maison familiale, au coeur du petit village de Virginie. L’ambiance est lourde : les relations pere/fils ne sont pas faciles, le drame survenu quelques jours avant son depart est toujours present, les protagonistes ayant juste vieilli. A peine revenu Slater, d’un caractere assez faible, va aider le sherif a enqueter sur un etrange cadavre. Cette affaire fera remonter toutes les rancoeurs, jusqu’a l’explosion finale.
“Les ombres du passe” est un excellent roman d’atmosphere. L’ambiance est sourde, les sentiments complexes, tout comme les liens entre les differents protagonistes (tout le monde sait tout sur l’autre et chacun croit y detenir un avantage). L’histoire avance sur deux pans, se devoilant progressivement (dommage que le quatrieme de couverture en devoile trop), le final est grandiose, et au milieu, un homme qui scrute les relations avec son pere “Ne jamais gagner l’admiration ni l’estime de son pere est la chose la plus terrible qu’un fils puisse connaitre”. Excellent.

  • Les courtes lectures : Lu par Alban Guyon – 17/04/2007

Alban Guyon – 12/04/2007

  • Les presentations des editeurs : 17/04/2007

Vingt ans apres avoir fui sa ville natale en Virginie, Roy revient au pays pour veiller son pere, atteint d’un cancer incurable.
Mais, en retournant au bercail, c’est tout le passe traumatique de sa famille qui lui remonte soudainement au visage : le suicide de son frere en prison apres qu’il a tue les parents de sa petite amie, sa rupture avec Lila, son amour de jeunesse, qui ne s’est jamais remise du drame… La cohabitation avec ce pere a l’agonie est loin d’etre aisee. Le vieil homme ne l’a jamais aime et lui a toujours prefere son frere.
A present, il lui reproche son depart, sa lachete. Comment expliquer une telle durete envers son fils : Roy aurait-il des choses a se reprocher ? Pourquoi Lila ne semble toujours pas vouloir lui pardonner ? Et le pardonner de quoi au juste ? Sans parler du vieux sherif a la retraite qui le regarde etrangement… En rentrant au pays, ce sont tous les cadavres qui sortent du placard. Une fois la machine lancee, rien ne peut l’arreter et Roy se retrouve pris dans l’engrenage du passe…

Ancien professeur d’histoire et secretaire de redaction au magazine Atlanta, Thomas H. Cook est ne en 1947. Les ombres du passe est son septieme roman a paraitre dans la Serie Noire, apres Safari dans la 5e avenue (n 1809), Du sang sur l’autel (n 2021), Qu’est-ce que tu t’imagines ? (n 2188), Haute couture et basses besognes (n 2210), Les rues de feu (n 2299) et La preuve de sang.

  • La revue de presse Christophe Mercier – Le Figaro du 5 avril 2007

Certes, le nouveau roman de Cook ne se deroule pas au Far West, mais a Kingdom County, en Virginie. Certes, l’action n’a pas lieu dans un passe lointain, mais au cours de l’ete 1984. Il s’agit pourtant bien d’un western, avec des lieux de western (une petite bourgade qui n’a visiblement pas evolue depuis un siecle, et dans laquelle, depuis des generations, tout le monde se connait), des personnages de western (le sherif qui terrorise ses concitoyens et fait respecter sa propre loi, l’ancien hors-la-loi recycle en banquier respectable), et, evidemment, une thematique de western…
Comme dans L’Homme de l’Ouest, comme dans L’Homme de la plaine, comme dans Winchester 73, le heros sait qu’il doit affronter, pour devenir un homme, les demons qui hantent ses souvenirs. Le lecteur se delecte a parcourir ce chemin avec lui.