Atlas mondial des nudibranches

Auteur : Helmut Debelius | Rudie H. Kuiter

Date de saisie : 17/01/2008

Genre : Nature, Animaux

Editeur : Ulmer, Paris, France

Prix : 49.90 / 327.32 F

ISBN : 978-2-84138-323-8

GENCOD : 9782841383238

Sorti le : 03/01/2008

  • Les presentations des editeurs : 17/01/2008

Ce livre offre le plus vaste panorama disponible au monde pour l’identification des nudibranches. Les photos presentees sont le fruit de plus de 30 annees de plongee des auteurs et de la contribution de nombreux amis plongeurs et scientifiques du monde entier.

Plus de 2 500 photos de nudibranches dans leur milieu naturel.
Pres de 1 200 especes illustrees.
Identification de la quasi-totalite des nudibranches connus au niveau de l’espece.
Relations entre les nudibranches des differents oceans,
Informations sur le comportement [defense, camouflage, mimetisme].

  • Les courts extraits de livres : 17/01/2008

Introduction :

Comme crees par des artistes talentueux, ils evoquent d’incroyables exercices de l’imagination. Couleurs vives, formes sculpturales, membranes ondulantes, organes sensoriels ou profusion de digitations ondoyantes, il est souvent difficile d’y retrouver la tete et la queue. Delicats et apparemment sans defense, ils s’offrent a l’admiration des plongeurs comme une version sous-marine des papillons et des chenilles a la fois. Animaux soumis a la dure loi manger et ne pas etre mange, ils sont parfois predateurs, et quelquefois proies. Comme ce livre le montre avec des especes de toutes les mers du globe, leur pari evolutif – abandonner la protection de la coquille qu’avaient leurs ancetres – s’est revele payant de fort belle maniere.

Au sujet de l’ordre des Nudibranchia

Les creatures dont traite ce livre sont des Nudibranches, photographies sous l’eau non comme des jolis sujets, mais comme des etres vivants engages dans la bataille pour la survie. Nous les voyons se defendre, attaquer, manger, se cacher, fuir, piquer, nager. Autant que l’on sache, toutes les especes sont des carnivores a deplacement lent, predatrices voraces de proies plus petites ou incapables de s’enfuir car fixees au substrat. Les Nudibranches appartiennent a la sous-classe des Mollusques Opisthobranches, qui comprend aussi les limaces a bouclier cephalique et les lievres de mer, mais dont ils sont de loin la composante la plus importante. Nudibranche signifie a branchies nues, car chez la plupart, les branchies ou le panache branchial sont situes a l’exterieur du corps. On les trouve dans tous les oceans de la planete, et dans presque tous les milieux marins. Leur rencontre n’est improbable que dans les endroits ou leur corps mou pourrait souffrir de dessiccation ou de stress osmotique, comme dans les flaques de maree les plus elevees ou dans les estuaires tres dessales. C’est dans l’Indo-Pacifique que leur diversite est la plus grande, comme le reflete bien ce guide mondial.

Stupefiants Nudibranches

Presque toutes les limaces de mer ont dans la cavite buccale une langue rapeuse nommee radula, qui leur sert a racler leur nourriture. Leur pied musculeux les propulse vers l’avant, soit par contractions musculaires, soit par les mouvements d’innombrables cils situes dessous. Pour la plupart, ils ont sur la tete des organes sensoriels, les rhinophores, qui sentent ou goutent l’eau qui passe a leur contact. A la base, les Nudibranches sont des escargots, avec cependant une difference : ils ont abandonne la protection d’une coquille, developpant en contrepartie tout un eventail de strategies pour se defendre dans un monde plein de predateurs affames. L’absence de coquille les rend plus mobiles lorsqu’ils se deplacent en rampant sur le fond. Beaucoup peuvent egalement nager au besoin, sans doute pas tres bien, mais suffisamment pour echapper a un predateur ou se deplacer a la recherche d’un partenaire sexuel. Cependant, c’est surtout sur leur camouflage et leur arsenal chimique que repose leur securite. Ils emploient souvent de brillantes couleurs pour avertir de leur nature immangeable, voire franchement toxique. A l’inverse, certains se cachent remarquablement : un nudibranche rouge vif est indetectable sur une eponge de la meme couleur. Comme il acquiert sa couleur de ce qu’il mange, il est probable que ce nudibranche rouge se nourrisse justement de la dite eponge rouge.