Magic bus : sur la piste des hippies, d’Istanbul a Katmandou

Auteur : Rory MacLean

Traducteur : Beatrice Vierne

Date de saisie : 19/05/2008

Genre : Recits de Voyages

Editeur : Hoebeke, Paris, France

Collection : Etonnants voyageurs

Prix : 24.50 / 160.71 F

ISBN : 978-2-84230-313-6

GENCOD : 9782842303136

Sorti le : 13/03/2008

  • Les presentations des editeurs : 08/05/2008

Collection Etonnants voyageurs dirigee par Michel Le Bris

Ils furent des centaines de milliers, dans les sixties puis les seventies, a prendre la route de Katmandou, laissant derriere eux le monde de leurs parents, en quete d’une vie nouvelle. La plus invraisemblable procession de minibus et de voitures deglinguees a avoir jamais sillonne la planete – et le premier mouvement de gens presses d’etre colonises plutot que de coloniser quoi que ce soit.
Ce Summer of Love ne en 1967 a San Francisco, il fallait qu’il ne finisse jamais, qu’il s’etende a la planete… Il devait durer pres d’une decennie. Et la face du monde en fut changee.
Que reste-t-il de cet elan et de ces reves ? Rory MacLean, avec en tete les airs des Grateful Dead et de Bob Dylan, et dans la poche Sur la route de Kerouac, reprend quatre decennies plus tard la route des hippies, depuis le legendaire Pudding Shop au pied de la mosquee Bleue d’Istanbul jusqu’a Katmandou, en passant par l’Iran et l’Afghanistan : 9000 kilometres d’un voyage de tous les dangers – et de toutes les surprises. Sur une portion de la route Peace and love regne aujourd’hui guerre et chaos. Tout a change ? Pas si sur : ce voyage reservera a l’auteur bien des rencontres surprenantes.
Un formidable recit d’aventures au present, et une plongee dans l’histoire de nos reves, ou la tendresse n’exclut pas la lucidite, parfois cruelle. Best-seller en Grande-Bretagne, ce livre a declenche un veritable mouvement sur Internet : des milliers d’anciens voyageurs intrepides se sont retrouves, echangeant photos, documents et souvenirs grace au site de l’auteur.

Rory MacLean, qui vit aujourd’hui en Angleterre, est ne en 1954 a Vancouver. Il a commence sa carriere d’ecrivain voyageur en 1989. Son premier livre lui vaudra outre-Atlantique plusieurs prix litteraires

  • La revue de presse Tristan Savin – Lire, mai 2008

Fleur a la bouche et, dans les oreilles, les chansons des Rolling Stones ou du Grateful Dead. Sans trop le savoir, les beatniks foulaient la poussiere de la plus vieille piste du monde, empruntee par Alexandre le Grand, Mahomet et Marco Polo. Un axe ou s’echangeaient les epices, les idees, les croyances. L’ancienne route de la soie devenait celle du kilim, ce tapis (volant ?) des nomades d’Asie centrale…
Son enquete, passionnante, permet de mesurer l’importance de ce tournant culturel : Les annees 60 ont metamorphose l’Occident. Et, en reaction, les populations d’Asie centrale. En 1979, le conseil revolutionnaire de Khomeyni decidait de fermer la piste des hippies. Fin du reve. Desormais, quiconque veut suivre la mythique route des Indes doit traverser un chapelet de pays fortement islamises, dont deux en guerre. En Afghanistan, MacLean desirait voir le site des bouddhas geants de Bamiyan, dynamites sur ordre du mollah Omar. Un enfant soldat l’a guide au milieu des gravats. Le reve des annees peace and love s’est diablement dissipe.

  • La revue de presse Michel Abescat – Telerama du 7 mai 2008

De son periple, MacLean a rapporte un singulier recit de voyage, porte par la musique de l’epoque – Dylan, Joplin, Grateful Dead, The Doors… Partage entre l’empathie et l’agacement, l’emerveillement et la lucidite, la volonte de comprendre et l’ironie, il donne un livre magnifiquement vivant, un condense d’histoire contemporaine, un temoignage tres incarne du desenchantement du monde.