Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Loczy ou Le maternage insolite

Auteur : Genevieve Appell | Myriam David

Preface : Bernard Golse | Emmi Pikler

Date de saisie : 05/06/2008

Genre : Societe Problemes et services sociaux

Editeur : Eres, Toulouse, France

Collection : Mille et un bebes, n 94

Prix : 15.00 €

ISBN : 978-2-7492-0888-6

GENCOD : 9782749208886

Sorti le : 05/06/2008

  • Les presentations des editeurs : 17/06/2008

Comment elever de jeunes enfants en institution, sachant l’importance de la relation mere-enfant dans le developpement psychique du tout-petit ? Comment eliminer de la vie institutionnelle les facteurs de carence affective denonces comme cause de graves perturbations du developpement et de la structuration de la personnalite ?

Ces questions restent ouvertes en 2008 pour tous les cliniciens de la petite enfance. Pourtant, des 1946, la pediatre hongroise Emmi Pikler y apportait des reponses originales, en fondant a Budapest l’institut Loczy. Myriam David et Genevieve Appell, au cours de leur sejour d’etude en 1971 a Loczy, constatent la nature insolite du maternage qui y est pratique et temoignent du fonctionnement de cette institution, a partir d’observations du quotidien des enfants et d’echanges soutenus avec Emmi Pikler et son equipe.

Devenu un classique, cet ouvrage, paru pour la premiere fois en 1973, meritait cette reedition tant les idees pikleriennes sur les competences du bebe, son role dans son developpement et la pedagogie de la prime enfance qui en decoule continuent d’inspirer, en France et a l’etranger, de nombreux professionnels de la petite enfance, de l’accueil et du soin.

Myriam David, pedopsychiatre francaise (1917-2004) a fonde deux institutions au fonctionnement original : en 1966, le Centre familial d’action therapeutique de Soisy-sur-Seine (accueil familial a visee therapeutique) et en 1976, l’Unite de soins specialises a domicile pour jeunes enfants de la Fondation de Rothschild (Centre Myriam David depuis 2006).

Genevieve Appell, psychologue nee en 1924, a exerce en pouponniere et en creche ou elle a verifie la pertinence des propositions pikleriennes. Elle a fonde avec d’autres cliniciens l’Association Pikler Loczy de France en 1984.

Preface de Bernard Golse, professeur de psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent a Paris, psychanalyste, chef de service a l’hopital Necker et president de l’association Loczy France.

  • Les courts extraits de livres : 17/06/2008

Extrait de l’introduction :

Pourquoi… Pour qui ce livre ?

En 1968, lors d’un voyage dans les pays de l’Est, nous avons eu la possibilite de visiter a Budapest l’Institut national de methodologie des maisons d’enfants de 0 a 3 ans.
Cette institution, appelee plus communement du nom de sa rue, Loczy, est dirigee par le Docteur Emmi Pikler et accueille des enfants des leur naissance, les gardant jusqu’a l’age de 3 ans si necessaire.
Frappees au cours de cette premiere breve visite par l’ambiance de la maison, l’aspect epanoui des enfants et l’originalite de la theorie des soins, nous avons souhaite y retourner en vue d’une etude plus approfondie.
C’est ainsi qu’au printemps 1971 nous avons passe quinze jours a Loczy. Que ce soit ici l’occasion de remercier le Dr E. Pikler et son assistante le Dr J. Falk, pour cette liberte d’observer et de circuler dans l’etablissement, pour tout le temps qu’elles nous ont consacre, et pour la richesse de leur reflexion. Notre reconnaissance va aussi a toutes leurs collaboratrices, medecins, pedagogues, et plus particulierement aux nurses si accueillantes qui ont accepte avec bonne grace et simplicite que nous les observions avec leurs enfants.
Nous avons en effet procede a une observation directe des divers groupes d’enfants, a differents moments de la journee, observations redigees quotidiennement. Parallelement, nous avons tente chaque jour, a mesure que nous en faisions la decouverte, de decrire le systeme de soins, et nous en avons discute au fur et a mesure avec le Dr Pikler et le Dr Falk.
C’est ainsi que de proche en proche a ete redige d’abord un premier rapport, puis, a la suggestion de Germaine Le Guillant, ce livre. Il est destine a decrire les enfants, les soins qu’ils recoivent, a faire comprendre les principes directeurs qui animent cette entreprise, leur modalite d’application et le fonctionnement de cette institution. Ceci et avant tout avec le desir de contribuer a l’amelioration dans notre pays des conditions de vie offertes aux jeunes enfants lorsque, prives de famille ou eloignes d’elle, ils sont en collectivite.
Certes, en France, la premiere solution retenue pour un tout jeune enfant sans famille est l’adoption et nous pensons que c’est bien la la meilleure. Mais, d’une part, ces enfants sont toujours places avant d’etre adoptes, d’autre part, beaucoup plus nombreux sont les enfants qui, separes de leur milieu familial de facon provisoire ou meme permanente, ne sont pas adoptables. Aux uns comme aux autres, il faut offrir un foyer d’accueil qu’il soit collectif ou familial.