Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Longs désirs ; Louise Labé, lyonnaise

Auteur : Florence Weinberg

Sa vie est un roman ! Ces pages évoquent la vie de Louise Labé, Lyonnaise, à travers les voix de ceux qui l’ont connue et qu’elle a gr touchés par son amitié ou son amour, par son inimitié aussi. Leurs voix, leurs souvenirs ajoutés aux siens constituent aussi un mémorial du destin de Lyon. Au XVIe siècle, la prospérité de Lyon attire les esprits les plus subtils et les plus créateurs de France. François Rabelais y séjourne comme médecin à l’Hôtel Dieu. Un grand nombre de poètes comme Pontus de Tyard, Louise Labé ou Pernette du Guillet se sont réunis pour former un groupe appelé l’Ecole de Lyon, dont le véritable chef de file est Maurice Scève. La ville attire également des écrivains et des poètes de premier plan comme Clément Marot. Louise acquiert au collège mixte de la Trinité de Lyon une grande partie de son savoir, de son aisance. Elle devient humaniste, poétesse d’avant garde et animatrice respectée d’un salon littéraire et artistique. Mais jalousée, calomniée et démolie, sa courbe de vie, depuis la promesse initiale jusqu’à la grandeur et la destruction, fait écho au destin de Lyon, qui, avec la renaissance du commerce, est montée jusqu’à devenir un des grands centres européens de la banque, des arts et de la culture, pour retomber sous les coups d’un conflit religieux transformé en guerre, de la ruine financière, de la dépression économique et finalement de la peste. Un ouvrage au souffle épique, un récit que l’on ne quitte pas…