Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Love medicine

Auteur : Louise Erdrich

Traducteur : Isabelle Reinharez

Date de saisie : 03/11/2008

Genre : Romans et nouvelles – etranger

Editeur : Albin Michel, Paris, France

Collection : Terres d’Amerique

Prix : 21.50 / 141.03 F

ISBN : 978-2-226-18870-0

GENCOD : 9782226188700

Sorti le : 03/11/2008

Acheter Love medicine chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Le choix des libraires : Choix de Hubert Trouiller de la librairie LE MARQUE PAGE a SAINT- MARCELLIN, France (visiter son site) – 02/12/2008

Louise Erdrich nous propose une nouvelle de son premier roman paru en 1984 chez Laffont sous le titre “l’amour sorcier”. C’est L’Amerique de cette fin du 20e siecle vue du cote des indiens du Dakota.
Des tranches de vie dures, ravagees par l’alcool, la violence et la pauvrete et sublimees par un instinct vital qui emporte tout.
Nous suivons les membres de plusieurs familles a diverses epoques (passant des missionnaires qui les “eduquent” a l’aide sociale qui les abetit) chacun donnant sa propre version des memes evenements.
C’est un monde ou absolument tout est vivant, les hommes et les femmes bien sur mais aussi tous les objets qui les accompagnent et cette proximite avec la nature qui fait que chaque geste, chaque situation peut-etre rattachee a un vegetal ou a un animal.
Un monde visionnaire ou les morts ne sont jamais tres eloignes des vivants. Une vision mystique et puissante qui nous remue, un superbe premier roman prelude a une oeuvre de tres grande qualite.
Quelle forme de litterature peut a notre epoque rendre de facon aussi fidele que le roman, ce qui constitue la trame de nos vies ?

  • Les presentations des editeurs : 08/06/2009

La beaute de ce livre nous epargne d’etre completement devastes par sa force. Toni Morrison, Prix Nobel de Litterature Love Medicine gravite autour des Kahpaw et des Lamartine, deux familles indiennes aux destins entremeles sur plusieurs generations, de 1934 a 1984. Souvent compare aux romans familiaux de William Faulkner, Love Medicine est une vision d’un monde a la fois violent et tendre, laid et elegant, onirique et realiste. Le livre fonctionne tel une polyphonie, un choeur de voix d’hommes et de femmes pris dans le desordre emotionnel de leur histoire familiale, mais qui luttent malgre tout pour prendre le controle de leur propre existence. Le roman s’ouvre sur une reunion familiale apres l’enterrement d’une femme morte un dimanche de Paques, au cours d’une tempete de neige. Ses proches evoquent alors sa memoire a travers souvenirs et anecdotes reconstituant ainsi le destin de la defunte et celui de sa famille… Ecrit dans une langue incandescente et poetique, Love Medicine est un grand livre aux allures de classique contemporain. La, comme dans le reste de son oeuvre, Louise Erdrich saisit les etres dans leurs contradictions et les met aux prises avec l’amour, le desir, le pouvoir et la mort. Premier roman de Louise Erdrich, publie en 1984 et couronne la meme annee par le National Book Critics Circle Award, Love Medicine a ete repris et augmente par son auteur dix ans plus tard. Cette nouvelle version n’a jamais ete publiee en langue francaise (les editions Laffont ont publie en 1986 L’Amour sorcier, premiere version du livre).

Reconnue comme l’un des plus grands ecrivains americains contemporains, Louise Erdrich a bati en une dizaine de livres une oeuvre puissante et singuliere, qui lui vaut une reconnaissance internationale. Plusieurs de ses romans ont deja ete publies chez Albin Michel dont Derniers rapports sur les miracles a Little No Horse, La Chorale des maitres bouchers et Ce qui a devore nos coeurs.

  • La revue de presse Vanessa Postec – La Croix du 12 novembre 2008

Louise Erdrich n’ecrit pas de romans ; elle raconte des histoires. Les siennes sont simples et essentielles. Des histoires de vie et de mort, des histoires sur le Bien et le Mal, sur l’amour et la folie des hommes…
Love Medicine est une polyphonie, un roman choral dans lequel les mots, plus que des concepts, deviendraient sons et melodie. Sans jamais verser dans l’outrance ou la caricature, Louise Erdrich offre a chacun de ses personnages une voix qui lui est propre, inventant pour eux vocabulaire et syntaxe comme elle leur prete chair et vie. A la maniere de Faulkner et d’autres avant elle, la romanciere s’est choisi un territoire litteraire – un coin du Dakota du Nord -, un lieu determine d’ou ecrire des histoires universelles. Comme Faulkner encore, elle echafaude des sagas complexes et sensibles. Mais elle y adjoint cette touche de folie et de reve qui, sans verser dans l’exotisme, rappelle ce que d’aucuns ont pu qualifier de realisme magique. Membre du mouvement de la Renaissance amerindienne, Louise Erdrich n’a rien oublie des heurts de l’Histoire. Pourtant, jamais elle ne confond tribune politique et litterature. La romanciere ne martele pas, elle n’assene pas. Elle guide le lecteur sur une route parsemee de sortileges et d’enchantements.