Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Manhattan grand angle

Couverture du livre Manhattan grand angle

Auteur : Shannon Burke

Traducteur : Francis Lefebvre

Date de saisie : 18/01/2007

Genre : Romans et nouvelles – etranger

Editeur : Gallimard, Paris, France

Collection : Serie noire

Prix : 16.90 / 110.86 F

ISBN : 978-2-07-077123-3

GENCOD : 9782070771233

Sorti le : 11/01/2007

  • Les courtes lectures : Lu par Joachim Salinger – 16/09/2008

Telecharger le MP3

Joachim Salinger – 05/03/2007

  • Les presentations des editeurs : 16/09/2008

New York, 1990.
Frank Verbeckas travaille comme infirmier de nuit. Son quotidien est une eternelle plongee dans la misere humaine et le chaos urbain d’un Manhattan a bout de souffle ou le chomage et le crack se sont taille la belle part de la Grosse Pomme. Mais Frank n’est pas qu’un simple infirmier, il est aussi photographe a ses heures. L’oeil dans le viseur, il traque l’humanite abimee qui se devoile devant lui.
Les laisses-pour-compte de tout poil, blesses ou morts, sont ses sujets de predilection. Un soir, au detour d’une intervention mouvementee, Frank va croiser la route d’Emily, une jeune escrimeuse seropositive. Malgre les mises en garde de ses proches et de ses collegues, Frank va tomber amoureux. S’opere alors un changement, comme si le prisme sombre de ses cliches peu a peu s’estompait…

Shannon Burke est romancier et scenariste Avant de s’installer a Knoxville. Il a travaille comme auxiliaire medical a Harlem Manhattan Grand-Angle est son premier roman.

  • La revue de presse Bruno Corty – Le Figaro du 18 janvier 2007

Un premier roman tout en retenue dont le personnage principal, infirmier de nuit, passe son temps a photographier les blessures de sa ville…
Il faut se mefier des etiquettes. Ce livre, sous la jaquette Serie noire, n’est pas un roman policier. S’ils s’aventuraient dans ces pages, les amateurs du genre seraient sans doute decus. Ceux qui l’evitent, par principe, rateraient une perle. Donc, pas un polar mais un livre noir deroutant et original a la fois. Shannon Burke, scenariste inconnu dont c’est le premier roman, a choisi de jouer la carte de la sobriete, du minimalisme avec chapitres courts, phrases degraissees, dialogues concis…