Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Manuel de survie spirituelle dans la globalisation

Auteur : Didier Long

Date de saisie : 15/09/2007

Genre : Religion, Spiritualite

Editeur : Salvator, Paris, France

Collection : Forum

Prix : 18.00 €

ISBN : 978-2-7067-0492-5

GENCOD : 9782706704925

Sorti le : 15/09/2007

  • Le journal sonore des livres : Didier Long – 16/10/2007

Telecharger le MP3

Didier Long – 16/10/2007

  • Les presentations des editeurs : 28/09/2007

Savoir que nous sommes tous embarques sur une planete ou nous dependons les uns des autres jusque dans noire propre survie modifie irreversiblement le chemin que chacun emprunte dans sa quete du bonheur.
La globalisation sera-t-elle une nouvelle Babel ou une Pentecote des nations ? I ne guerre des civilisations el des dieux ou une rencontre dans laquelle chacun ecoutera l’autre parler sa propre langue ? Comment travailler, eduquer ses enfants, aimer, etre fidele en amitie, etre emu devant la beaute ? Si une morale, c’est-a-dire un art du bonheur, est encore possible, ses regles sont sans aucun doute completement nouvelles.
L’auteur veut tracer, dans ce manuel de survie spirituelle le chemin pour etre heureux dans la civilisation globale qui jaillit sous nos yeux.

Didier Long a ete moine benedictin pendant dix ans a l’abbaye de la Pierre-qui-Vire. Artiste plasticien, il est aujourd’hui chef d’entreprise, apres avoir ete consultant chezMcKinsey. Il est l’auteur de Defense a Dieu d’entrer (Denoel, prix Maisons de la presse 2005) et Pourquoi nous sommes chretiens (Le Cherehe-Midi/Oh Editions, 2006). Les Editions Salvator publient aussi son premier roman : Un ange dans le retroviseur 2007.

  • Les courts extraits de livres : 28/09/2007

Cauchemar global

Je ne sais pas si vous etes comme moi, mais je me suis toujours demande comment trouver le bonheur. Quel chemin prendre pour etre heureux ? J’ai ete assez loin pour cela. Aux extremes.
Incroyant, ouvrier chez Michelin a quinze ans, je suis devenu moine benedictin a vingt. J’ai passe dix ans de silence dans un cloitre aux murs de granit perdu au fond d’une foret. Le cloitre est un monde ferme et silencieux avec une seule ouverture : Dieu. Un, parmi 70 autres freres. Je m’appelais frere Marc. Nous chantions les psaumes, sept fois, jour et nuit, a l’eglise, ce livre de la Bible la resume en poemes. Et il commence ainsi : Heureux l’homme… Ma question.
Puis je me suis retrouve au coeur des technologies Internet et des reseaux qui couvrent notre monde globalise pendant douze ans.
Je suis passe de l’interiorite la plus radicale – l’enfermement du cloitre-village millenaire – a l’exteriorite totale des echanges instantanes en reseau du village global. Entre les deux : la globalisation.
Le fait central des Temps modernes n’est pas que la Terre tourne autour du soleil, mais que l’argent court autour de la Terre 1 resume joliment le penseur allemand Peter Sloterdijk.
En effet, depuis la decouverte de la rotondite de la terre par Christophe Colomb en 1492 les reseaux d’echanges ont englobe notre planete : routes terrestres, reseaux maritimes, long-courriers aeriens, cables de fibre optique sous-marins d’Internet conduisant des teraoctets de paquets d’IP de donnees, autoroutes informatisees de flux financiers qui relient les grandes places boursieres ; tous ces reseaux englobent notre planete comme une seconde atmosphere.
Ces flux vitaux de bateaux, d’avions, d’ondes, de signaux optiques nous entourent comme un ecrin vital de puissantes arteres, de veines, de vaisseaux sanguins capillaires. Ils sont devenus de plus en plus dematerialises, rapides, charriant des biens et des informations a la vitesse de la lumiere avec des debits gigantesques
Ainsi, la valeur du PIB mondial est echangee en quatre jours et demi entre les differentes places financieres du globe. Des ordres d’achat et de vente, d’actions de societes, des matieres premieres, du petrole, du gaz, sont echanges sans intervention humaine par des ordinateurs qui analysent des contextes d’informations et achetent ou vendent automatiquement en les comparant de maniere statistique avec les historiques de contextes anterieurs. Par exemple, une guerre dans un pays du golfe qui influence les cours du baril de petrole. Ainsi, un simple PC dans une salle de marche a Londres ou La Defense, sous la surveillance d’un trader et d’un programmeur qui transforme immediatement ses idees en algorithmes informatiques peut gagner 40 000 dollars par jour, licencier des personnes a l’autre bout de la planete ! Un simple PC sur le reseau !
Situation etrange pour un moine… non ?