Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Manuscrit MS 408

Auteur : Thierry Maugenest

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Policiers

Editeur : L. Levi, Paris, France

Collection : Policier

Prix : 14.00 / 91.83 F

ISBN : 978-2-86746-402-7

GENCOD : 9782867464027

Acheter Manuscrit MS 408 chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 14/05/2006

Un empereur du Saint-Empire envoit ses meilleurs espions ecumer l’Europe a la recherche d’un manuscrit code et verse 600 ducats a un inconnu pour qu’il s’en porte acquereur. Au debut du XXe siecle, un collectionneur redecouvre, dans les caves du Vatican, ce mysterieux manuscrit medieval et le ramene secretement en Amerique. Les services secrets tentent de decrypter le manuscrit.

Le livre le plus mysterieux du monde.
Au centre du nouveau roman a suspense de Thierry Maugenest.

Le manuscrit ms 408, redige dans une ecriture codee, conserve actuellement a la bibliotheque des livres rares de l’universite de Yale, est sans doute le livre le plus mysterieux du monde.

Attribue a un scientifique, philosophe et theologien anglais du XIIIe siecle, le moine franciscain Roger Bacon, l’ouvrage disparait pendant trois siecles pour refaire surface en 1602 a Prague ou Rodolphe II verse a un inconnu 600 ducats d’or, une somme colossale a l’epoque, pour l’acquerir.

L’empereur mourra sans avoir reussi a percer le secret de cet ouvrage. Ce dernier passe entre les mains de Marci de Cronland, recteur de l’universite de Prague, lequel, a la fin de sa vie, le confie a son tour a Athanasius Kircher, un pretre specialise dans l’etude des langages codes. Ce dernier echoue lui aussi dans ses tentatives de dechiffrement.
Apres une nouvelle eclipse de trois siecles, le ms 408 sort de l’ombre a nouveau en 1912 : Wilfried Voynich, un marchand de livres rares, le decouvre dans la bibliotheque de la Villa Mondragone, un college jesuite pres de Rome, s’en porte acquereur en secret et le ramene aux Etats-Unis. Il confie alors des copies du manuscrit a un grand nombre d’experts, lesquels, s’ils ne parviennent pas a le decoder, confirment qu’il est l’oeuvre de Roger Bacon. Enfin, en 1961, l’ouvrage, dont la valeur est deja estimee a plus de 150 000 dollars, est acquis par H.P. Kraus, un riche collectionneur new-yorkais qui, en 1969, le legue a la bibliotheque de livres rares de l’universite de Yale.

Un manuscrit qui ebranla le Saint-Siege

Tout a commence par la lecture d’une tres ancienne edition de L’Admirable puissance de l’Art & Nature de Roger Bacon, conservee dans le fonds ancien de la bibliotheque d’Aix-en-Provence… Peu de temps apres, je decouvrais une copie d’une lettre apostolique de Clement IV qui ordonnait a Roger Bacon de communiquer ses ecrits au Saint-Siege au plus tot, et ce, malgre les ordres contraires de n’importe quel prelat, et malgre toutes les constitutions de votre ordre qui pourraient s’y opposer. La lettre precisait, pour finir : Hatez-vous le plus possible mais en gardant un profond secret. C’est apres avoir consulte les forums internet qui lui sont consacres que je me suis penche sur les mysteres du ms 408, ainsi que sur les oeuvres de Roger Bacon. J’ignorais alors que les quelques milliers de pages que j’allais consulter me conduiraient de surprise en surprise. Thierry Maugenest.

Le livre de chevet des sercices secrets

Le 26 mai 1944, quelques jours a peine avant que des milliers de soldats ne traversent l’Atlantique pour debarquer sur les cotes normandes, William F. Friedman, qui dirige alors le Signal Intelligence Service americain, collabore activement avec les Anglais de la section 25 de l’Intelligence Division. L’assemblee qu’il a convoquee ce soir-la n’a rien a voir avec le conflit qui dechire le monde. Les quinze participants reunis par Friedmann sont venus confronter leurs travaux concernant le manuscrit code ramene aux Etats-Unis par Wilfried Voynich.

Trente annees plus tard, alors que les Etats-Unis sont en pleine guerre froide, c’est cette fois au coeur meme de la NSA, a Washington, que le capitaine Prescott Currier expose les resultats de ses etudes relatives au decryptage de ces memes pages.

137 publications en anglais… 4 en francais !

A l’exception d’une these de doctorat soutenue a Paris, aucune publication en francais n’a ete consacree a ce manuscrit pourtant originaire d’Europe (hormis une page dans Le Monde en decembre 2000) alors qu’il existe des dizaines d’ouvrages publies outre-atlantique et que les plus grands universitaires, de Pekin a New York et de Tokyo a Canberra en passant par Pretoria ou l’Amerique du Sud, travaillent actuellement sur le ms 408 (appele aussi manuscrit Voynich).

Internet

C’est depuis l’avenement d’Internet que les principales avancees ont ete accomplies. Des 1991, des historiens, des mathematiciens, des statisticiens et des cryptologues se sont rejoints sur un forum de discussions permettant de reunir leurs savoirs et de formuler des hypotheses de dechiffrement.

Parmi les personnes qui interviennent quasi quotidiennement sur le site voynich.net ne se trouve pas qu’une bande d’illumines :

Rene Zendbergen, prepose aux calculs de l’agence spatiale europeenne
Jim Redds, docteur en statistiques a Harvard
Jacques Guy, docteur de l’universite de Pretoria et specialiste du decryptage des tablettes de l’ile de Paques
Jorge Stolfi, professeur a l’universite de Campinas au Bresil
Gabriel Landini, maitre de conference a l’universite de Birmingham
Dennis Stalling, professeur a l’universite du Kansas
… mais aucun chercheur francais !