Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Mausolee, defense des loups et autres poemes

Auteur : Hans Magnus Enzensberger

Date de saisie : 03/03/2010

Genre : Poesie

Editeur : Gallimard, Paris, France

Collection : Poesie Gallimard

Prix : 8.70 / 57.07 F

ISBN : 9782070347605

GENCOD : 9782070347605

Sorti le : 13/09/2007

Acheter Mausolee, defense des loups et autres poemes chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 30/12/2009

Ne en 1929 a Kaufbeuren en Baviere, Hans Magnus Enzensberger occupe sur la scene poetique allemande une place tres singuliere : poete engage s’il en est, anti-conformiste denoncant tous les pouvoirs, il a ete tout a la fois applaudi, redoute, insulte, et n’a laisse aucun critique indifferent. Il a d’ailleurs invente un genre explicitement acide et designe ses textes comme poemes deplaisants. Ceux-ci forment la meilleure part de sa Defense des loups et s’en prennent aux agneaux qui aiment tant etre devores, qui font preuve d’une repugnante paresse d’esprit et qui preferent que les loups pensent et agissent en leur nom. Lucidite, ironie persiflante, demystification sont les armes habituelles d’Enzensberger qui s’attache a saper les puissances etablies sur le mensonge, le renoncement et, selon sa formule, la veulerie des mous.
En contrepoint a ces poemes qui temoignent d’une vision amere du destin de l’humanite, son Mausolee, aussi tonique que deconcertant, celebre les faits et gestes des personnages phares qui ont, aux yeux de l’auteur, le plus compte en Occident. De Gutenberg a Che Guevara, trente-sept portraits inattendus, pleins de perspicacite, de mordant, d’emotion : une genealogie progressiste qui echappe a toute histoire officielle.

Hans Magnus Enzensberger est ne en 1929 a Kaufbeuren en Baviere. Docteur en philosophie et eminent representant de la poesie allemande contemporaine, H.M. Enzensberger est aussi romancier, traducteur, journaliste et essayiste. Analyste critique des medias, il s’est notamment illustre par ses etudes consacrees aux liens qui unissent violence et politique (Les Reveurs de l’absolu, Allia, 1998).

  • Les courts extraits de livres : 07/01/2008

CANDIDE

Tandis que les telescripteurs crepitent
dans un vase tu poses un coquelicot.
Tandis que Pompei disparait sous la lave
tu me complimentes de mon tabac.
Tandis que trois chanceliers bradent le pays
delicatement tu sers le the.
Tandis que la ville s’ecroule
tu peches des ombres bleus dans le ruisseau.
Tandis que le cosmos explose
tu prends plaisir a epurer ton miel.

Rien de plus fort que l’homme ;
aussi
galaxies, guerres mondiales, crises culturelles
ne sont-elles qu’ephemeres bagatelles
fetus de temps
enfantillages.

L’important : sur le tour ronronneur
petris l’argile avec soin (Selah) :
si un jour la peste fait son apparition
il sera trop tard ;
passe deux ou trois siecles des jeunes filles
s’exclameront devant les eclatants vestiges.

L’important : sur tes epaules drape
comme il faut l’echarpe (Selah) :
si un jour le bateau fait naufrage,
il sera trop tard ;
passe deux ou trois civilisations ton amoureux
s’enchantera de la grace de ton profil.

L’important : sur le bon arbre greffe
la bonne pousse (Selah) :
si un jour sonne l’heure des bourreaux,
elle sonnera trop tard ;
passe quelques eres glaciaires les enfants
se delecteront des abricots.

Satanisme ? simple dilettantisme.
Catastrophes ? ragots de bistrot pour l’Histoire,
auxquels survivront ta cruche d’argile,
ton profil, et aussi tes abricots, Candide.