Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Médecin à Tambov

Auteur : Robert-Jean Klein

Alsacien de souche, l’auteur a partagé le sort des Malgré-Nous.
Incorporé de force dans la Wehrmacht en octobre 1943, déserteur de l’armée nazie, au mois de juin 1944 sur le front de l’Est, fait prisonnier par les troupes russes, et rapatrié de Tambov vers Strasbourg en uniforme américain, il est officier de réserve de l’armée française.
Le camp de rassemblement n°188, également appelé «Camp des Français», a déjà fait couler beaucoup d’encre et souvent donné cours à des prises de position concertées.
L’auteur a été contacté à maintes reprises par les médias propos de Tambov et notamment pour aborder les problèmes sanitaires du camp.
La publication de nombreux articles, incomplets à ses yeux, l’ont finalement incité à composer lui-même un ouvrage sur le camp et ses occupants. Il s’est attaché à suivre pas à pas ses compagnons dans leur extrême détresse faite de travaux forcés, de maladies, de déchéances physiques et morales et d’endoctrinement idéologique.
La vérité historique doit apparaître en pleine lumière et ne pas rester une légende. Les quelques centaines d’anciens prisonniers de guerre encore de ce monde auront disparu d’ici quelques années. Il a donc invité plusieurs compagnons d’infortune, ayabt vécu l’enfer de Tambov à venir s’exprimer. Laissons-les témoigner de l’authenticité de leurs souvenirs…