Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Mémoires d’un homme sans tête

Auteur : Jérôme Nadar

Mémoires d’un Homme Sans Tête nous rappellent que la microfiction n’est pas le domaine réservé de la littérature latino-américaine. Ainsi, de ces chroniques convoquant en leur sein rêves et délires poétiques, métamorphoses, hallucinations et scènes de perversion, Jérôme Nadar enchevêtre des récits disparates et irréels qui tissent d’une veine précise un collier sombre de joyaux littéraires, bruts, noirs et précieux, dont la brièveté n’égale que l’inquiétante cruauté. Le style lumineux de l’auteur sert au mieux cette descente aux enfers humains et souligne les reliefs tragiques d’existences usées d’avoir trop vécu et lasses de l’absurdité folle de leurs destins qui ne sont là que des chutes. Provoquant parfois jusqu’au choc de la bienséance et des tabous, ces Mémoires d’un Homme Sans Tête questionnent et interpellent l’être humain et sa tragique condition.