Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Ménino

Couverture du livre Ménino

Auteur : Max Santoul

Date de saisie : 15/11/2010

Genre : Romans et nouvelles – français

Editeur : le Cherche Midi, Paris, France

Collection : Récits

Prix : 18.00 €

ISBN : 978-2-7491-1756-0

GENCOD : 9782749117560

Sorti le : 07/10/2010

  • Le courrier des auteurs : 16/11/2010

1) Qui êtes-vous ? !
Je suis docteur en médecine et licencié en biologie humaine, spécialiste en dermatologie, plus particulièrement en chirurgie dermatologique (qui comporte le traitement des tumeurs cutanées dont j’assure un enseignement universitaire), et en esthétique. Co-fondateur du Collège Français de Chirurgie Dermatologique au titre de Secrétaire Général à sa création et Président depuis 1999. Consultant auprès de laboratoires de recherche, de conception et de distribution en cosmétique topique et instrumentale. Scientific advisor of the presidency de Sephora monde, conseiller scientifique de la présidence des parfums et cosmétiques Christian Dior, et de la recherche LVMH.
Auteur de “La beauté dans la peau” (éditions du Cherche Midi – 2009), consacré à la diffusion du savoir et au partage des connaissances dans l’univers de la dermatologie cosmétique.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Il s’agit d’un roman initiatique autofictionnel sur fond de résilience. L’amour fusionnel entre un enfant et sa grand-mère dont la disparition déclenchera un flux de mémoire.
“Mémé, je ne veux pas que tu meures tant que je serai petit”. Tout est mal engagé au départ. L’amour d’une grand-mère infirme comblera-t-elle l’absence d’un père ? Le village de l’enfance du narrateur est le théâtre de la vie. Tout s’y passe, tout s’y produit. Il retrace l’ambiance de l’après-guerre des années 50.
Au cours du récit, on verra se construire un homme. Le parcours initiatique est retrouvé par le jeu de la mémoire. Personnage à part entière, elle conditionne la forme alternée de l’histoire, telle qu’elle fonctionne dans le principe subtil de l’évocation.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
La première et les 3 dernières dernière : «Ménino n’était pas tout à fait humaine. Si elle s’était envolée, c’est qu’il y avait de l’oiseau en elle.» et «Le temps où Ménino occupait l’espace n’est pas bien loin, sa mouvance et sa forme s’y confondaient. Il suffisait d’ouvrir les yeux pour la voir. Maintenant, il faudra les fermer.»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Un lecteur mélomane m’a justement communiqué une concordance à ce sujet avec le Concerto pour piano en la mineur, Op. 16, d’Edvard Grieg. Personnellement, ce serait “La chanson des blés d’or” qui est évoquée au début du roman.

5) Qu’aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Des émotions fortes dans un temps et un espace restreint, ceux de l’écriture et de la lecture, avec le passé à portée de mémoire.

  • Les présentations des éditeurs : 16/11/2010

C’est l’histoire de la France d’après-guerre, d’un petit garçon et de sa grand-mère, sa Ménino, dans le Sud-Ouest de l’Hexagone.
Le petit bonhomme se fiche bien des tensions et de savoir qui a collaboré ou non, il aime cette grand-mère et sa grande bataille. Son combat à lui va être d’accepter la séparation d’avec cette femme exceptionnelle pour rejoindre sa mère à Carcassonne, puis sa vie à Paris.
Grandir, vivre et se construire, c’est la grande guerre à livrer.

Ménino est le premier roman de Max Santoul, déjà auteur au Cherche Midi éditeur d’un essai, La Beauté dans la peau (2009).