Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Michelin et l’aviation 1896-1945 : patriotisme industriel et innovation

Auteur : Antoine Champeaux

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Sciences et Technologies

Editeur : Lavauzelle, Panazol, France

Collection : Histoire, memoire et patrimoine

Prix : 30.00 €

ISBN : 978-2-7025-1301-9

GENCOD : 9782702513019

  • Les presentations des editeurs : 13/07/2006

Qui sait aujourd’hui que la firme Michelin a participe a l’histoire de l’aviation civile et militaire en France, particulierement de 1896 a 1945 ? Ce livre vient opportunement combler une lacune. Il met l’accent sur le role que les deux freres, Andre (1853-1931) et Edouard Michelin (1859-1940), ont joue dans cette aventure qui marie quete d’innovation et patriotisme industriel.

Avant meme la guerre 1914-1918, les freres Michelin expriment leur passion pour l’aeronautique en fabricant des toiles caoutchoutees et des accessoires pour les dirigeables et les avions, en developpant un mecenat a travers les coupes Michelin d’aviation (1908-1936).

En 1914, les Michelin s’engagent resolument en faveur de la creation d’une veritable aeronautique militaire specialisee. Ils decident de convertir leur systeme de production en construisant a Clermont-Ferrand des avions de bombardement Breguet. Ils inventent le B2, avion de la victoire. Ils vont jusqu’a participer a la definition d’une doctrine du bombardement et a creer une ecole du bombardement a Aulnat.

Cet effort exceptionnel d’innovation militaro-industrielle est marque du patriotisme le plus pur puisque les freres Michelin s’engagent a revenir a leurs activites classiques apres la guerre. Le meme phenomene est observe pendant la Seconde Guerre mondiale.

Apres la Grande Guerre, les freres Michelin militent en faveur de la diffusion de l’aviation populaire. Ils creent et animent le Comite francais de propagande aeronautique, publient journaux, livres et brochures. Dans le milieu des annees 20, ils plaident pour le developpement de l’aviation commerciale puis, a partir de 1930, fideles a une certaine idee du patriotisme, s’engagent pour une defense aerienne du territoire.

De ce livre, issu d’une these de doctorat en histoire, emerge une nouvelle image de Michelin et des pionniers de l’industrie francaise au XXe siecle. C’est la premiere realisation d’un programme de recherches international entre les universites de Fribourg et de Neuchatel et l’universite de Technologie de Belfort-Montbeliard.

Lieutenant-colonel d’infanterie de marine et diplome de l’Ecole nationale du patrimoine, Antoine Champeaux est conservateur du musee des troupes de marine a Frejus. Docteur en histoire, il organise les colloques du centre d’histoire et d’etudes des troupes d’outremer (CHETOM), centre de recherches du musee des TDM. Auteur de nombreux articles, il a collabore a plusieurs ouvrages dont Un Reve d’aventures, des troupes coloniales aux troupes de marine 1900-2000 (Lavauzelle, 2000), Le Paris Asie (La Decouverte, 2004), Frejus, ville d’art et d’histoire (Maury Imprimeur, 2004), L’Ecole du Pharo, un siecle de medecine outre-mer 1905-2005 (Lavauzelle, 2005), Marseille, Porte Sud (La Decouverte, 2005).

  • Les courts extraits de livres : 13/07/2006

Extrait de l’avant-propos :

Pour reconstituer la contribution apportee par les freres Michelin a l’aviation de 1896 a 1945, nous avons utilise un document du Conservatoire du pneumatique intitule Michelin et l’aviation, titre que nous avons repris pour ce livre. Cette brochure d’une quarantaine de pages, non datee, a ete redigee par Fernand Gillet. Ancien officier de marine, Fernand Gillet (1880-1950) travailla avant la Premiere Guerre mondiale comme adjoint, puis comme directeur du Service Tourisme de la firme Michelin de 1909 a 1920. Pendant la Grande Guerre, il fut mobilise et reprit du service dans la Marine : il effectua notamment deux sejours sur le front de la Manche, ou il servit sur un dragueur de mines et devint adjoint au commandant de la Marine a Dunkerque. Il termina la guerre comme capitaine de corvette, affecte aux Services de propagande. Cite, il fut decore de la Legion d’honneur. Apres la guerre, il passa au Service Publicite, ou il fut pendant dix ans la voix de Bibendum. Il termina sa carriere en mettant en chantier la collection des dix-sept Guides regionaux Michelin. Le document de Fernand Gillet est un texte capital, car il etait un familier d’Andre Michelin et qu’il a su noter et restituer des faits et des idees essentielles.