Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Mobutu, le leopard qui cache la foret

Auteur : Wa Mulumba Mulumba

Élucubrations sur la fin de règne de Mobutu, en perspective de l’Histoire (politique, sociale, économique, culturelle, …) du Congo/Zaïre, de l’Afrique et du Monde (1991-2017). Soixante et onze fables de La Fontaine s’entrechoquent avec les dictons traditionnels africains, au fil des mois/évènements (dé/recolonisation/démocratisation de l’Afrique, programmes d’ajustement struturel, fin de la guerre froide, dévaluation du CFA, émeutes de la faim, guerres civiles, génocides rwandais, assassinat des Ndadaye/Habyarimana/Ntaryamira/Savimbi, Ben Laden/Kadhafi, … guerres en Irak/Afghanistan/Libye, … dans les Grands Lacs africains, au Darfour/Mali, … crises financières,… terrorisme international, …) Le LÉOPARD est mort sans gloire (1997), piègé par la FORET qui l’a engendré, nourri et détruit. Depuis, chacun sait que le destin improbable du LION, révolutionnaire has been, Laurent-Désiré Kabila, père putatif d’Hyppolite Kanambe (alias Joseph Kabila), était tramé, dans les métastases des génocides rwandais, par les VAUTOURS mercantiles anglo-saxons, complices des charognards des Grands Lacs, présidents à vie du Rwanda et de l’Ouganda, en intelligence avec une clique corrompue/criminelle de collabos congolais. Désormais (2017), sans espoir d’élections démocratiques, le « nouveau Congo » traverse la pire catastrophe humanitaire, écologique, sociale, économique,… de son Histoire, depuis Léopold II.