Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Montmartre, mont des martyrs

Auteur : Chantal Pelletier

Date de saisie : 17/10/2008

Genre : Policiers

Editeur : Gallimard, Paris, France

Collection : Serie noire

Prix : 16.50 / 108.23 F

ISBN : 978-2-07-012063-5

GENCOD : 9782070120635

Sorti le : 04/09/2008

Acheter Montmartre, mont des martyrs chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Le choix des libraires : Choix de Christophe Dupuis de la librairie ENTRE-DEUX-NOIRS a LANGON, France (visiter son site) – 17/10/2008

Paris, 10 mai 1981, la foule est en liesse. Mais, visiblement, tout le monde ne partage pas cet engouement car une famille est mechamment decimee par balles dans un appartement parisien.
1984, l’etat de reve est termine et le tandem Mitterand-Mauroy bat serieusement de l’aile. Maurice Laice, jeune flic en herbe arrive dans le metier plus ou moins par hasard, va se retrouver a enqueter sur un cadavre retrouve sur la butte Montmartre : tue entre 2 et 3 heures du matin d’une balle en plein coeur, le nudiste du maquis de Montmartre n’avait subi ni coups ni violences sexuelles.
En general, dans les series avec heros recurrent, on avance en age avec les personnages. La, Chantal Pelletier reussit le tour de force de revenir sur la jeunesse de Maurice Laice, son engagement dans la police, la mollesse de ses convictions (allez expliquer que vous etes flics lorsque vous etes amoureux d’une artiste de gauche qui squatte des immeubles). Le tout plonge dans un Montmartre loin des cliches bobos d’aujourd’hui, en plein mouvements sociaux, avec une langue imagee a souhait (“t’as une overdose de cerumen ?”)… C’est un regal.

  • Les presentations des editeurs : 17/09/2008

Roman noir

Maurice Laice, l’enqueteur daltonien au coeur tendre qui promenait ses pensees noires dans Eros et Thalasso, Le chant du bouc (Grand Prix du roman noir francais de Cognac 2001) et More is less, effectue un spectaculaire retour… en arriere ! Le 10 mai 1981, soir de l’election de Francois Mitterrand a la presidence de la Republique, alors que la fete bat son plein, une famille est massacree a Paris. Trois ans plus tard, alors que d’exceptionnelles manifestations deferlent dans les rues des grandes villes de France, Maurice Laice, jeune recrue de police dans son Montmartre natal, fouille les poubelles de la Butte et nous donne a voir, outre les joies et tourments de son premier amour, les bouleversements qui agitent 1984, annee charniere que crise economique et desillusions transforment en singulier miroir de notre epoque.
Des squats d’artistes montmartrois aux manoirs bourgeois du Maconnais, des boites de travestis de Pigalle aux galeries d’art blotties a l’ombre du chantier du futur Opera Bastille, Maurice decouvre que vingt-quatre ans n’est pas forcement le plus bel age de la vie.

Romanciere, nouvelliste et directrice de la collection Exquis d’ecrivains aux Editions NiL, Chantal Pelletier ecrit ici une cinquieme Serie Noire caustique et crepusculaire.

  • Les courts extraits de livres : 17/09/2008

La fille souriait, insupportable sourire mou. Qu’elle degage, vite ! Benji avait envie de la cogner, que ca gicle de sa peau intacte, de son anatomie modele, sans histoires. Le glace laisse de glace, comment se branler sur un marbre de Michel-Ange ? Il enfila son slip, debout, l’air con du type qui enfile son slip, une jambe puis l’autre.
La pluie tapotait le toit, des coups de klaxon montaient de la rue, c’etait parti pour la fiesta ! Tripes anesthesiees, tete dans un frigo, Benji se foutait de l’election de Mitterrand, toute cette foire, il se gratta le coude, arrachant des croutes seches avec ses ongles, son index pressa le bouton de la chaine, la musique se mit a battre, Know Your Rights, les Clash lui remettaient du coeur au ventre, l’emportaient loin de cette foutue piaule.
Jean aux hanches, sur les epaules son sweat avec la tronche et la tignasse de Bob Marley, il se sentit soulage d’avoir planque son corps poilu, sa peau grise. Une canette de Kro tiedissait entre le tabac a rouler et les miettes de chichon sur une des etageres en bordel bourrees de cassettes, il en but la derniere gorgee tiede. Oesophage et estomac semblaient en place, meme s’il n’en etait pas tout a fait sur. You have the right not to be killed ! Murder is a crime ! / Unless it was done by a Policeman or aristocrat. Il se revit a genoux dans les chiottes du bahut en train de pomper Maxime. Le flash l’electrisa. La fiche dans la prise et trois cents projos faisaient peter la lumiere pleins feux.