Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

N 6. Volume 1

Auteur : Atsuko Asano

Traducteur : Patrick Honnore | Momomi Machida | Jean-Charles Vidal

Date de saisie : 26/10/2007

Genre : Jeunesse a partir de 13 ans

Editeur : Rocher jeunesse, Monaco, France

Prix : 12.00 / 78.71 F

ISBN : 978-2-268-06364-5

GENCOD : 9782268063645

Sorti le : 26/10/2007

  • Les presentations des editeurs : 24/10/2007

Annee 2013. N 6 est une cite etroitement controlee et hierarchisee, ou les enfants surdoues, tels Aster, sont eduques pour former la future Elite. Mais le jour de son douzieme anniversaire, Aster fait une rencontre qui va changer le cours de sa vie : il aide un jeune adolescent venu de l’exterieur de la cite, surnomme le Rat, a echapper a la police.
Puni pour sa complicite dans la fuite du hors la loi, Aster est exclu de son ecole et devra desormais se contenter d’un travail subalterne. Quatre ans plus tard, devenu controleur des robots nettoyeurs de la ville, il est le temoin d’une mort suspecte. Un homme meurt et son cadavre se rigidifie en quelques minutes. Peu apres, son collegue de bureau est atteint du meme mal mysterieux. Alors que la police tente d’etouffer l’affaire en eliminant Aster, devenu un temoin genant, le Rat ressurgit et vient a son tour a son secours. Les deux adolescents parviennent a s’enfuir par les egouts hors de la ville…
C’est le debut d’une aventure fantastique aux multiples facettes : roman initiatique, critique sociale et ecologique.

Nee dans la prefecture d’Okayama en 1954, Atsuko A sa no est l’un des auteurs pour la jeunesse les plus populaires et les plus primes dans son pays. Revelee par sa serie sur le base-ball Battery, qui s’est vendue a plus de 10 millions d’exemplaires, elle a notamment recu le prix Noma de litterature jeunesse en 1997 et le prix de l’Association japonaise des ecrivains pour la jeunesse.

Debutee en 2003 et prevue en neuf tomes, la serie N 6 connait un grand succes au Japon et est en actuellement en cours de traduction aux Etats-Unis. Le tome 2 paraitra en France en fevrier 2008.

  • Les courts extraits de livres : 24/10/2007

Comme un rat mouille

Le Rat se cachait dans un tunnel. Un vrai trou a rat.
Il respira lentement dans les tenebres qui empestaient une odeur de terre humide, puis avanca precautionneusement. Le tunnel etait si etroit que le Rat avait du mal a passer. En plus, il faisait sombre. Tres sombre. Ce qui etait rassurant, en un sens. Personne ne viendrait le capturer ici. Bien trop etroit. Il etait donc momentanement a l’abri, et pouvait souffler un peu.
Il sentit une douleur lancinante a l’epaule, la ou il avait ete touche. Rien de grave, de vraiment genant, mais il esperait ne pas avoir perdu trop de sang. La blessure n’etait pas profonde, superficielle en fait, et elle aurait du cicatriser depuis un moment deja. Mais il la sentait encore suintante et, lorsqu’il la touchait, il ramenait du sang sur ses doigts.
Ces types ont des balles anticoagulantes !
Le Rat se mordit les levres. Il aurait voulu un hemostatique. N’importe lequel. Thrombine ou sel d’aluminium, il n’etait pas regardant. Ou au moins nettoyer la plaie avec de l’eau propre.
Il tituba. Fut pris de vertiges.
Mauvais, ca !
Et si c’etait l’hemorragie ? S’il n’avait presque plus de sang ? Tellement peu qu’il ne pourrait bientot plus bouger ?
Ce ne serait pas si mal…
Cette voix qu’il entendait a l’interieur de lui.
Ce ne serait pas si mal de ne plus avancer, de s’allonger, baigne par cette obscurite humide. S’endormir et trepasser doucement, sans meme s’en apercevoir. Sans souffrance. Quoique… rien n’etait moins sur. Le froid, la tension arterielle qui chute, les difficultes a respirer, le corps paralyse mais conscient. Non. La souffrance etait en fait plus que probable.
J’ai sommeil.
Il avait sommeil. Il avait froid. Il avait mal. Pas question d’avancer. Il allait rester la avec sa douleur, sans bouger. Toute cette agitation etait inutile. Non seulement on le poursuivait, mais en plus personne ne l’aiderait. Personne. Reste ici. Allonge-toi et endors-toi. Laisse tomber.