Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Necron

Auteur : Magnus

Traducteur : Marc Voline

Date de saisie : 19/11/2007

Genre : Bandes dessinees

Editeur : Cornelius, Paris, France

Collection : Paul

Prix : 15.00 / 98.39 F

ISBN : 978-2-915492-36-1

GENCOD : 9782915492361

Sorti le : 31/10/2007

Acheter Necron chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • La voix des libraires : Juliette de la librairie SUPER HEROS a PARIS, France (visiter son site) – 20/11/2007

Telecharger le MP3

Juliette – 19/11/07

  • Les presentations des editeurs : 20/11/2007

Dans l’Italie des sixties, cinema ” giallo ” et ” fumetti neri ” secouent le joug de la decence democrate-chretienne et elevent le mauvais gout au rang d’art populaire.
Usant au mieux du petit format et du noir et blanc economique des fascicules pour adultes, Roberto Raviola, alias Magnus, peuple ses bandes dessinees erotiques de personnages seduisants et malfaisants qui font passer pour de grands dadais steroides les super-heros des ” comics ” americains. La scientifique Frieda Boher est necrophile. Cette emule lubrique du bon docteur Frankenstein se bricole un amant parfait avec des morceaux de cadavres ” premier choix “.
C’est ainsi que nait sous son scalpel virtuose, le geant Necron, qui se revelera un cannibale d’une sentimentalite pathetique. D’orgasmes seismiques en carnages homeriques, la faiseuse de monstres et sa creature phallique, descendants depraves de Mary Shelley, revisitent a grand fracas decors et themes de la litterature romantique. Alors que triomphent le bon gout et la morale publique, il etait temps de ressusciter ce rejouissant avatar du roman gothique et d’enseigner aux petits lecteurs que si la necrophilie est, comme le dit la doctoresse Boher, un mal qui ne pardonne pas, elle permet au moins de passer des moments bien sympathiques.
Et mort au ” politiquement correct ” !

Ne a Bologne en 1939, Roberto Raviola realise ses premieres bandes dessinees en 1958. Mais c’est en 1964, apres avoir frequente l’Academie des Beaux-Arts et tate divers metiers, que Magnus, comme il signe a present, entre veritablement dans la carriere avec la rencontre du scenariste Luciano Secchi, alias Max Bunker. En onze ans, ils vont creer une myriade d’anti-heros couvrant tous les genres, de Jezebel l’amazone de l’espace au comique Alan Ford. Mais c’est dans la BD sexy qu’ils s’affirment particulierement, avec des series comme Kriminal et Satanik. A partir de 1975, Magnus se consacre a des projets plus personnels, alternant aventure contemporaine, avec notamment le serial Lo Sconosciuto (auquel il se consacrera jusqu’a sa mort en 1996), et fantaisie orientale, avec Les Brigands (adapte du roman chinois Au bord de l’eau) ou Les 110 Pilules, sommet de l’erotisme qui sera son best-seller. En 1981, l’editeur Edifumetto lui propose de dessiner un nouveau personnage sur des textes de Ilaria Volpe. Concu au depart comme un porno-horreur dans la ligne de la maison, Necron va vite etre transfigure par la ligne claire de Magnus, son outrance et son art de bouleverser les lois du genre, pour devenir ce chef-d’oeuvre irreductible que nous publions aujourd’hui, et qui comprendra sept volumes dans sa totalite.