Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Nemesis : tragedie en quatre actes

Auteur : Alfred Nobel

Traducteur : Regis Boyer

Date de saisie : 17/07/2008

Genre : Theatre

Editeur : Belles lettres, Paris, France

Prix : 19.00 / 124.63 F

ISBN : 978-2-251-44342-3

GENCOD : 9782251443423

Sorti le : 18/04/2008

  • Les presentations des editeurs : 18/07/2008

Alfred Nobel (1833-1896), inventeur de la dynamite et du plastic, fondateur du plus prestigieux Prix international qui soit, homme respectable s’il en fut jamais en son pays, parfaite incarnation de la grande bourgeoisie bien pensante, Nobel a tout pour incarner un ideal situe et date. Or, ce que l’on ne sait pas, c’est qu’au soir de sa vie, Alfred Nobel eprouva le besoin de rediger une tragedie sombre dans le gout romantique noir, Nemesis, ou toutes ces valeurs sont mises en miettes.
Dans la Rome corrompue du XVe siecle se croisent depraves, intrigants et criminels, que la Papaute laisse subsister dans son ombre. Et, Nobel de mettre en scene avec une desinvolture totale l’inceste, le viol, l’empoisonnement, les tares hereditaires, et surtout un anticlericalisme tapageur qui se traduit aussi bien par une detestation des pretres que par un parti-pris de derision envers les verites chretiennes. La piece etait tellement scandaleuse que l’entourage de l’auteur fit l’impossible pour la detruire. La voici pour la premiere fois livree au lecteur, dans une remarquable traduction de Regis Boyer.

Regis Boyer est professeur de langues, litteratures et civilisation scandinaves et directeur de l’Institut d’Etudes scandinaves a l’Universite de Paris-Sorbonne. Regis Boyer a traduit et presente les Sagas islandaises ainsi que les OEuvres de H. C. Andersen. Il dirige aux Belles Lettres la collection Classiques du Nord et a recemment publie L’Islande medievale et Les Sagas legendaires.

  • La revue de presse Pierre-Robert Leclercq – Le Monde du 18 juillet 2008

Quelle que soit la raison, Nemesis – deesse de la Vengeance – est une oeuvre assez scandaleuse pour qu’un pasteur suedois, en activite a Paris a la mort de Nobel, la fasse disparaitre. Un exemplaire fut sauve ; il appartient actuellement aux Archives nationales de Suede. Le sujet de Nemesis est un parricide dans la Rome de la fin du XVIe siecle. Sadique, brutal, Francisco Cenci est le chef tyrannique d’une puissante famille. Sa fille Beatrice le fait assassiner pour se venger de ses cruautes et de l’avoir violee. Arretee, condamnee, elle est executee en 1599. Dumas, Shelley, Stendhal… : ce fait divers a inspire bien des auteurs. Comme ses predecesseurs, Nobel l’assombrit encore. Moins pour le raconter une fois de plus que pour creer une oeuvre iconoclaste.