Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Ni singe ni sage ou L’eveil de l’homme nouveau

Couverture du livre Ni singe ni sage ou L'eveil de l'homme nouveau

Auteur : Thierry Vissac

Date de saisie : 21/01/2011

Genre : Philosophie

Editeur : la Parole vivante, Castelnau-Montratier, France

Prix : 12.90 €

ISBN : 978-2-914800-08-2

GENCOD : 9782914800082

Sorti le : 15/04/2006

  • Le courrier des auteurs : 21/01/2011

1) Qui etes-vous ? !
Un editeur. Nous promouvons des ouvrages qui parlent au coeur du lecteur et l’invite a se rapprocher de lui-meme.

2) Quel est le theme central de ce livre ?
Nous oscillons entre l’expression de notre nature instinctive (le singe) et les masques sociaux (le sage). Retrouver un contact conscient et bienveillant avec nos instincts nous permet de les integrer et de croitre vers une nature humaine plus saine (l’homme nouveau).

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
“La verite est une relation directe et sans commentaire mental avec ce qui s’anime en soi, ici et tout de suite.”

4) Si ce livre etait une musique, quelle serait-elle ?
Strewth, d’Anthony Hindson and friends dans l’album “It’s a curious life”

5) Qu’aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorite ?
Nos ideaux de liberte et d’amour restent lettre morte tant que nous ne nous attachons pas a tourner notre regard vers l’interieur, a vivre en amitie avec les remous que nous y rencontrons.

  • Les presentations des editeurs : 16/08/2006

Je crois que le singe est plus proche de la verite que le sage.

Je ne parle pas d’une verite ultime mais de la verite de ce que nous sommes.

Notre sagesse n’est-elle pas qu’un masque devant le visage torture de notre humanite toute nue ? Nos principes et nos lois essaient d’etouffer la part d’ombre que nous voudrions croire l’apanage de quelques parias, quelques deviants, alors qu’elle nous habite tous, cachee derriere nos masques d’hommes civilises.

L’homme qui n’accepte pas sa condition primaire de singe ne peut pas construire de societe sage. Accueillir le singe en soi n’est pas un aboutissement mais un passage oblige. Nous ne nous arreterons pas a la condition du singe mais l’homme nouveau ne peut pas naitre du mensonge et de l’ignorance.

Je vous invite a une exploration qui nous conduit au plus pres de nous-meme, dans l’abandon des masques et le soulagement d’etre vrai, dans l’acceptation profonde et aimante de ce qui est, porte par la simple joie d’etre vivant et, par cette mise a nu, d’offrir au monde le meilleur de l’homme.

Un livre sans concession qui nous invite a renouer de maniere pratique avec notre veritable nature et a grandir sur des bases plus saines.

  • Les courts extraits de livres : 16/08/2006

Les instincts et les peurs

Nos jardins secrets sont peuples de plantes communes aux parfums interdits.

Le sexe est un des moteurs principaux de l’etre vivant. De tous les etres vivants. Nous l’avons pourtant socialement relegue au cercle prive en grande partie parce que nos societes sont fondees sur un besoin de tout controler et que la pulsion sexuelle est incontrolable. Ainsi, nous agissons envers la sexualite comme nous le faisons avec les criminels : en la reprimant. Cette attitude est issue d’une maniere tres superficielle de gerer tout ce que nous prenons pour des agressions. Quand nous subissons une agression, nous tentons d’enfermer son auteur et donc de nous enfermer nous-meme quand nos propres pulsions sont percues comme des agressions. Dans notre aveuglement, nous nous croyons alors en securite, comme si l’agression n’existait plus. C’est la maniere moderne de nier certaines realites.