Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Noir corbeau

Couverture du livre Noir corbeau

Auteur : Joel Rose

Traducteur : Marie de Premonville

Date de saisie : 25/09/2008

Genre : Policiers

Editeur : Points, Paris, France

Collection : Points. Thriller

Prix : 8.00 / 52.48 F

ISBN : 978-2-7578-0444-5

GENCOD : 9782757804445

Sorti le : 25/09/2008

  • Les presentations des editeurs : 04/10/2008

Un corps affreusement mutile s’echoue sur les rivages de l’Hudson. Nous sommes en 1841 et New York vit des annees sombres. L’enquete menee par le vieux Hays patine jusqu’a ce qu’il decouvre une nouvelle d’Edgar Allan Poe decrivant exactement le meurtre de la jeune Mary. L’inspecteur rencontre le poete, qui pretend pouvoir resoudre l’enigme…

Poe ne repondit pas immediatement, il considera Hays d’un regard presque vide.

Ecrivain americain, journaliste au New York Times et scenariste, Joel Rose est egalement l’auteur d’A fleur de peau, qualifie par Irvine Welsh de chef-d’oeuvre moderne.

Joel Rose a mis dix-sept ans pour coucher sur le papier cette “histoire extraordinaire “, savant melange de faits divers, de mysteres d’antan et d’hommage litteraire au pere spirituel du roman policier.

Elle

  • Les courts extraits de livres : 04/10/2008

26 juillet 1841
Minuit

Qu’on ne s’y trompe pas, il est profondement affecte par la tache qui l’occupe. Il n’est pas totalement insensible, apres tout. Pourtant, il poursuit son ouvrage, dechirant de longs rubans dans l’ourlet de robe de la femme, lui enroulant les lambeaux blancs autour de la taille et du cou pour confectionner une grossiere poignee de fortune par laquelle la porter. Et tandis qu’il s’affaire, il ne peut se contraindre a la regarder en face, ou meme a la regarder tout court.
Le long du sentier forestier, malgre la vegetation dense et les ronces folles tendant de part et d’autre leurs mains avides, la voie est libre. On entend non loin le clapotis de la riviere, dont les relents saumatres viennent lui chatouiller la narine. Sur l’autre rive, il ne distingue que la lueur des lumieres de la ville a travers la brume naissante. Quelque part au fil du courant, il lui semble percevoir l’assaut cadence de rames.
Pas de lune au-dessus de lui, mais une kyrielle d’etoiles etincelant a travers le haut dais de feuillage. L’acte est accompli.
Une vague de tristesse et de regret l’envahit, sentiment qui tient bien plus du chagrin que de la souffrance. Il se debat avec le poids mort du corps inerte qu’il depose pres de l’eau, pour parcourir la berge en quete de pierres et de rochers suffisamment lourds pour le lester et l’entrainer au fond.
Ses pensees se tournent vers elle. Qu’ai-je fait ?
Oh, Mary, murmure-t-il pour lui, peut-etre meme prononce-t-il son prenom a voix haute. Oh, Mary.