Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Nom propre et écritures de soi

Auteur : Collectif

L´autobiographie, sous ses divers avatars, a connu une expansion sans précédent, au point de devenir le registre dominant de la littérature d´aujourd´hui. Ses frontières génériques sont plus incertaines que jamais et la distance du sujet à lui-même implique un questionnement qui touche inévitablement le nom.
Par ailleurs, à côté de la linguistique du nom propre, très productive ces dernières années, les travaux sur l´écriture de soi se sont multipliés dans le sillage d´une nouvelle phénoménologie de l´identité. Le nom propre s´est ainsi retrouvé au coeur de la réfl exion sur les limites de la fi ction et de la non-fi ction. Voici qu´il apparaît, à l´égal du sujet ou de la vérité qu´il aurait fonction d´attester, comme une catégorie instable, sujette au doute et aux manipulations. L´être et l´identité sont désormais devenus friables.
Le moment est donc venu de mettre à l´épreuve le modèle canonique proposé par l´école formaliste et sa confiance dans l´autorité du nom propre.