Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

On se fait la belle ? machisme et mysoginie dans nos dictionnaires (PREFACE DE PIERRE PERRET)

Auteur : Jean-Claude Raimbault

Après une excursion dans le domaine équestre, puis celui de la santé, ce nouvel ouvrage de Jean-Claude Raimbault s’attarde sur ce que l’on appelle le ” genre ” des mots dans la langue française, et plus particulièrement au ” féminin “. L’auteur relève les quelques règles qui régissent les genres et le passage d’un genre à l’autre, à pointer les incohérences, les exceptions, à suivre l’évolution des mots et des règles. Il réfléchit sur les particularités rencontrées, et propose des interprétations. Tout cela sans perdre de vue le plaisir du lecteur qui, s’il désire approfondir le sujet, se tournera vers les travaux des linguistes, grammairiens et sociologues : Le propos de l’auteur est ici de divertir. Mais on peut sourire ” sérieusement “, en paraphrasant Voltaire : souriez, il en restera toujours quelque chose.
Il ne faut donc pas y voir le pamphlet d’un ” mâle “, agacé de la montée croissante du féminisme dans la langue. Inversement, ce n’est pas non plus une contribution de plus à la cause du féminisme, remarquablement défendue par ses tenant(e)s. C’est plutôt le regard amusé de quelqu’un (qui pourrait aussi bien être ” quelqu’une “), d’un amoureux de la langue, qui la contemple par le petit bout de la lorgnette et se réjouit de pointer ce qu’on n’a pas l’habitude de remarquer. La lorgnette, ici, c’est le dictionnaire.
Et l’auteur serait comblé si le lecteur, satisfait de cet ouvrage (masculin), déclarait que c’est de la ” belle ouvrage ” et commençait à considérer les mots avec un autre regard.