Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Orgambide

Auteur : Marcel Moreau

Quelques-uns s’intéressent à mon bide. Moi c’est l’orgue qui m’impressionne. Un magicien du verbe a tranché. Je m’appellerais Orgambide. Un nom qui me va à ravir pour des raisons tant musicales que volumétriques. Un livre né des noces du dégoût et de l’ivresse. Je ne suis pas dans mon assiette. J’ai quelques berges de plus qu’il n’en faut pour encore nourrir des illusions exorbitantes sur la disparition des cancers. Je vais vous faire un aveu : la ville me fait peur, elle et son langage médical. Car telle est, oui, l’étrangeté de cette ville que l’on y parle qu’avec les mots de la maladie, de la guérison et de la mort. […] M. M.