Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Par delà le régionalisme ; roman contemporain et partagé des lieux

Auteur : Claire Jaquier

Les lieux ne sont plus sûrs, dans le récit de fiction contemporain : menacés, ils tremblent, flottent, ou disparaissent. L’espace a perdu ses repères, le territoire est mité ou disloqué. La Terre tremblante de Marie-Jeanne Urech (Hélis Hélas Éditeur, 2018) en est un exemple : ce roman du partage des lieux met en contraste un petit village de montagne archaïque et le monde terrestre, maritime et spatial d’aujourd’hui, malmené par l’innovation technologique.

Quelle attention le récit contemporain accorde-t-il aux lieux – région, petite patrie, village, canton, pays natal – que le roman régionaliste avait illustrés pendant sa période de gloire, entre 1840 et 1945, en France, en Suisse et ailleurs en Europe ? Discrédité après la Deuxième Guerre pour sa trop grande proximité avec les valeurs du terroir et de l’enracinement, le genre régionaliste ou rustique devient infréquentable. Cependant, la préoccupation des lieux, des paysages, des environnements naturels, l’importance subjective du pays premier, le lien à la province retrouvent dès la fin des années 1970 une place notoire dans la littérature narrative, comme le révèle la présente enquête, portant sur environ cinquante romans contemporains.