Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Paradoxe sur le comédien

Auteur : Denis Diderot

Le Paradoxe sur le comédien est l’un des dialogues les plus célèbres – et les plus controversés – de Denis Diderot (1713-1784). Prenant à rebours l’idée d’une “sensibilité” particulière des comédiens, il y soutient que l’acteur doit maîtriser avec sang-froid tous les éléments de son jeu. Loin de ressentir les passions du personnage qu’il incarne, il crée une sorte de double idéal : “Un mannequin l’enveloppe.”Diderot élargit le propos à la morale (une émotion ne se communique aux autres que si nous la “jouons”), à la politique (les rois et les magistrats doivent sacrifier à une mise en scène pour convaincre), à l’esthétique (la vraisemblance procède de la réalité, mais en s’opposant à elle), à la philosophie du langage (les mots sont par eux-mêmes ambigus, et le sens leur est donné par les gestes dont on les accompagne).