Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Parents, vos ados ont besoin de vous ! : parents-enfants, des cles pour y arriver

Auteur : Patrick Delaroche

Date de saisie : 04/05/2008

Genre : Psychologie, Psychanalyse

Editeur : Nathan, Paris, France

Collection : L’enfance en questions

Prix : 14.95 / 98.07 F

ISBN : 978-2-09-278091-6

GENCOD : 9782092780916

Sorti le : 24/04/2008

  • Les presentations des editeurs : 05/05/2008

Parents, vos ados ont besoin de vous !
Franchir le cap ensemble

Bouleversements physiologiques, psychiques, relations familiales, amities, amour, sexualite, l’adolescence est une periode de turbulences pour l’enfant, comme pour ses parents. Dans cette traversee mouvementee, comment accompagner un adolescent tiraille entre le defi d’exister par lui-meme et le deuil – parfois douloureux – de l’enfance ?
Le pedopsychiatre Patrick Delaroche, grand specialiste de l’adolescence, livre ici un message clair aux parents d’adolescents : ils ont – encore – un role fondamental a jouer. Par leur soutien, leur ecoute, la qualite de leur amour, la place que chaque conjoint laisse a l’autre, le modele de vie qu’ils donnent a voir, et les limites – indispensables – qu’ils doivent poser.
Un livre phare qui nous eclaire sur cette periode cle et nous aide a ne pas perdre de vue notre vrai role de parent : aider nos enfants a devenir des individus autonomes. Et heureux.

Patrick Delaroche est pedopsychiatre et psychanalyste. Il a ete de nombreuses annees responsable d’un hopital de jour pour adolescents et est l’auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet.

Avec les contributions de :

Agnes Thierce, historienne David Le Breton, sociologue Olivier Douville, psychanalyste

  • Les courts extraits de livres : 05/05/2008

Qu’est-ce que l’adolescence ?

De nos jours, l’adolescence est une periode de la vie reconnue. En a-t-il toujours ete ainsi ?

On a commence a parler d’adolescence au XIXe siecle et, depuis lors, l’adolescence a toujours inquiete les medias : violence et sexualite fascinaient les journaux. A l’aube du XXe siecle, le journal Le Matin, qui tirait a un million d’exemplaires, avait une rubrique quotidienne intitulee Paris-Apaches, relatant les mefaits des bandes de jeunes qui sevissaient autour de Paris. Mais depuis la creation et les progres de la psychiatrie infanto-juvenile, apres la Seconde Guerre mondiale, l’adolescence inquiete aussi les parents. Ils savent que c’est a cette periode que se declenchent certaines maladies mentales et craignent que les debordements de l’adolescence cachent un mal-etre plus profond. En effet, aujourd’hui encore, certains parents paraissent redouter l’adolescence. Comment expliquer cette crainte ? L’adolescence, cette nouvelle naissance disait Rousseau, semble faire surgir des limbes de l’enfance un etre nouveau, etrange et inquietant, pour paraphraser Freud. Ce sentiment correspond a l’etonnement des parents qui, derriere le comportement apparemment incomprehensible de leur adolescent, retrouvent en fait un fragment oublie de leur propre adolescence. Leur enfant devenu adulte leur revele ainsi de facon soudaine un passe qu’ils croyaient revolu. De plus, cette periode correspond parfois, pour les parents, a un moment difficile de leur propre vie : conflits conjugaux, separations eventuelles, deuils. C’est pourquoi les parents aussi ont besoin a ce moment-la d’ecoute et d’echanges. Comprendre ce qui se passe a l’adolescence de leur enfant leur permettra au fond de relire autrement leur propre jeunesse. A en croire les sondages cependant, 40 % des adolescents considerent que l’adolescence est le meilleur moment de la vie, 96 % ont beaucoup d’amis, 82 % parlent facilement avec leurs parents, 73 % se sentent bien a l’ecole et 72 % sont le plus souvent satisfaits de ce qui leur arrive. Il faut donc relativiser le malaise adolescent, ou plutot profiter du dynamisme de l’adolescence pour aider ceux qui sont mal dans leur peau a s’en sortir sans en faire des cas a part ou, pire, des malades. Car, on le verra dans ce livre, l’inquietude que suscitent des conduites a risque ou des angoisses incoercibles conduit tres souvent soignants, parents et meme adolescents a une psychiatrisation abusive.

Venons-en a present au coeur du sujet, peut-on definir l’adolescence ?

Stricto sensu, on peut definir l’adolescence comme la prise de conscience collective recente de l’existence d’une crise psychique declenchee par l’apparition du pouvoir sexuel chez l’enfant et cherchant une issue hors du cadre familial… mais il faut bien convenir que le phenomene adolescent manque autant de criteres precis que de reperes temporels ! Meme la puberte, fait physiologique dont le declenchement reste inconnu, n’a que des rapports indirects avec la psychologie. Quant a l’age de l’adolescence, si les adolescents comme les parents la situent entre 12 et 16 ans, Pierre Male, inventeur de la psychiatrie de l’adolescent, la situait entre 12 et 30 ans ! Et, de par mon experience, je peux vous assurer que, lorsqu’on entre a la faculte, a 18 ans, on est encore adolescent !

Pour commencer – meme si ce n’est qu’un aspect de l’adolescence -, parlez-nous de ce qui declenche la puberte…

Le mecanisme de la puberte est bien connu, en effet. Pour resumer, le cerveau est dote d’une glande, l’hypophyse, appelee le chef d’orchestre du concert endocrinien, car elle stimule la production d’autres hormones. En effet, elle secrete des hormones, dites hypophysaires, qui ont pour role de stimuler les glandes sexuelles, testicules et ovaires, qui, a leur tour, secretent des hormones. Ces dernieres, dites hormones sexuelles, sont responsables de ce qu’on appelle les caracteres sexuels secondaires : squelette, grain de la peau, pilosite, etc. (les caracteres sexuels primaires etant les organes sexuels). Mais les hormones hypophysaires sont elles-memes sous la dependance d’hormones emises par les neurones de l’hypothalamus, region du cerveau situee juste au-dessus de l’hypophyse. Ces neurones sont peu nombreux (3 000) mais essentiels. Actifs dans les periodes foetale et neonatale, ils s’endorment ensuite. Il semble que leur reveil a la puberte soit du a plusieurs facteurs en relation avec la croissance, l’alimentation et probablement des facteurs genetiques.