Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Perou, Bolivie : 2007-2008

Auteur : Philippe Gloaguen

Date de saisie : 20/03/2007

Genre : Guides Tourisme, Voyages

Editeur : Hachette Tourisme, Paris, France

Collection : Le guide du routard

Prix : 14.90 / 97.74 F

ISBN : 978-2-01-240587-5

GENCOD : 9782012405875

Sorti le : 07/02/2007

  • Les courtes lectures : Lu par Xavier Brossard – 16/09/2008

Telecharger le MP3

Xavier Brossard – 09/05/2007

  • Les presentations des editeurs : 16/09/2008

– Remis a jour chaque annee, de notre mieux…
– Plein d’adresses souvent introuvables ailleurs
– Des conseils inedits et plutot interessants
– De bons tuyaux testes sur le terrain
– Plus de 80 enqueteurs-fureteurs qui parcourent le monde
– Des plans avec toutes nos adresses positionnees

  • Les courts extraits de livres : 16/09/2008

Les Incas, le peuple-empereur

Un lac, une legende

Le lac sacre Titicaca, au nom si enfantin, est situe a 3 812 m d’altitude entre z le Perou et la Bolivie. C’est le lac navigable le plus haut du monde, avec plus de 175 km de long et une superficie de 8 300 km2. La lumiere est exceptionnelle a cette altitude. Certains historiens considerent que c’est le berceau des civilisations andines, a cause du site de Tiwanaku, tout proche. Les Indiens pensent que le dieu Viracocha surgit de ces eaux pour creer la lune (qilla), le soleil (inti) et les etoiles (wara). Sur l’ile du Soleil se trouve le sanctuaire inca ou habitaient jadis les Vierges du Soleil. Les Incas racontaient que leurs ancetres avaient emerge des grottes connues sous le nom de tambotocco (la maison des fenetres). A la tete de cette tribu se trouvaient quatre freres dont le chef etait l’aine, Manco Capac (sans doute un ancetre de Rascar Capac, la mechante momie creee par Herge pour Les Sept Boules de cristal), grand pretre du dieu-Soleil. Son embleme etait un fetiche en forme d’oiseau qui servait d’oracle. Ils etaient d’origine divine, descendants du dieu-Soleil. Sous la direction de l’oiseau-oracle, ils dirigerent la tribu vers le nord a la recherche d’un empire. Manco avait en sa possession un baton en or qui devait s’enfoncer dans la terre pour indiquer, selon une prophetie, le lieu ou l’empire devait etre fonde. C’est ainsi que fut designe le site de Cuzco, future capitale de l’Empire inca.
D’apres une autre legende – rapportee au XVIe siecle par le chroniqueur Cieza de Leon lors de la conquete espagnole -, les Quechuas etaient des sauvages nus vivant de la chasse dans la region de la future Cuzco. Un homme blanc, nomme Viracocha et venu de Tiwanaku, se fit reconnaitre comme un dieu et leur fournit des elements de civilisation avant de repartir vers le nord, puis de disparaitre dans la mer, non sans avoir promis de revenir… Le parallele avec le mythe mexicain de Quetzalcoatl est assez saisissant, il jouera d’ailleurs aux Incas le meme mauvais tour qu’aux Azteques.