Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Phi prob

Auteur : Johann Zarca

« Je suis Prob et je ne compte plus le nombre d’enveloppes que j’ai investies. Des centaines, voire des milliers. Un temps dans le corps d’un empereur, j’ai soumis, massacré et violé des peuples. C’était il y a un siècle ou deux, peut-être même mille ans ou deux.
J’ai embrassé des enveloppes faibles, à l’image de celle que je ronge en ce moment, et des enveloppes saines, plus délicieuses. J’ai connu des corps d’hommes, de femmes, d’enfants, des corps de sages, des robustes, et même des handicapés.
Je fascine, on me déteste et on me craint. Je suis Prob, le phi malveillant : un parasite, une maladie, une infection ou un esprit. J’inspire la haine, le malheur, la violence, la destruction et la peur à ceux qui me connaissent. Je ne suis que vices. ».

Jeff, expat installé dans la campagne thaïlandaise, porte un lourd fardeau. Terrifié par Taï-Thung-Klom, l’esprit hideux de sa défunte épouse morte en couches, il se retrouve infecté par Prob, un parasite redouté dans la province siamoise et connu pour s’approprier les êtres humains, ronger leurs entrailles, empoisonner leur conscience, les pousser à la cruauté. Afin d’épargner sa belle-famille, il rejoint précipitamment la capitale, dans un Bangkok nocturne rythmé par les potes, la gnôle et les néons, les bordels et les gogos, les salons de massage et les blowjob-bars. Mais l’état physique et mental de Jeff ne cesse de se dégrader, de plus en plus vite.