Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Pirates des Caraibes. Volume 2, Le secret du coffre maudit

Couverture du livre Pirates des Caraibes. Volume 2, Le secret du coffre maudit

Date de saisie : 16/05/2007

Genre : Jeunesse a partir de 9 ans

Editeur : Hachette Jeunesse, Paris, France

Collection : Bibliotheque verte, n 151

Prix : 4.50 / 29.52 F

ISBN : 978-2-01-201392-6

GENCOD : 9782012013926

Sorti le : 09/05/2007

  • Les courtes lectures : Lu par Joachim Salinger – 31/05/2007

Telecharger le MP3

Joachim Salinger – 31/05/2007

  • Les presentations des editeurs : 17/05/2007

Il y a bien longtemps, le capitaine Jack Sparrow a conclu un marche avec Davy Jones. Jack serait le capitaine du glorieux Black Pearl, delivre des profondeurs de l’ocean par Davy Jones, mais en echange, son ame lui appartiendrait. L’heure est venue pour Jack de remplir sa part du contrat…
“Mais il n’est pas homme a abandonner sans livrer bataille, et il va tout mettre en oeuvre pour echapper au redoutable homme a tete de pieuvre… ?

  • Les courts extraits de livres : 17/05/2007

La nuit etait encore noire quand Lord Beckett penetra dans son bureau. Les derniers evenements ne s’etaient certes pas deroules tout a fait comme prevu – puisque Elisabeth Swann avait file – mais elle ne presentait pas grand danger. Et, surtout, il avait evite le pire en interceptant la lettre que Swann voulait transmettre au Roi. Desormais, ce dangereux gouverneur etait sous les verrous, a sa merci.
Beckett mit la lettre dans sa poche, avant d’allumer la lampe a petrole qui etait posee sur son grand bureau d’acajou. Immediatement, il remarqua que le casier qui contenait les Lettres de Marque etait vide. Il sentit aussi qu’il n’etait pas seul…
– Il ne fait pas de doute que vous avez compris que la loyaute n’a plus cours dans le Royaume ! lanca-t-il alors sans se retourner. Contrairement a ce que votre pere s’imagine encore…
Elisabeth sortit de l’ombre. Son coeur battait la chamade.
– Alors qu’est-ce qui a cours desormais ? demanda-t-elle.
– L’argent, ricana Beckett. Et les affaires !
– Dans ces conditions, nous devons pouvoir nous entendre. Je suis venue negocier.
-J’ecoute, dit Beckett en faisant volte-face.
Tirant le pistolet de son pere, Elisabeth mit l’homme enjoue.
– J’ecoute attentivement, precisa-t-il.
Elisabeth luttait pour empecher ses mains de trembler.
Tenant toujours l’homme enjoue, elle posa sur le bureau les Lettres de Marque qu’elle avait derobees quelques minutes plus tot.
– Voici donc ces fameuses Lettres, dit-elle. Une grace complete pour tous les crimes, commis ou non. Signees du Roi, mais… vierges.