Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Pourquoi benerdji s’est-il suicide ?

Auteur : Nazim Hikmet

Le texte de Pourquoi Benerdji s’est-il suicidé oe, écrit entre 1930 et 1932, fut publié à cette dernière date à Istanbul. Il est l’oeuvre d’un jeune poète de trente ans qui a déjà publié plusieurs recueils de poèmes depuis 1929, dont La Joconde et Si-Ya-Ou. Mais il est surtout la conclusion, certes provisoire, d’un homme qui, tout au long des années vingt, a pris une part active à la vie politique de son pays.

C’est quand il sort de prison qu’il entame la rédaction de Benerdji. Comment ne pas voir là l’influence plus que probable de l’expérience personnelle de Nazim Hikmet, vécue à l’intérieur du Parti Communiste Turc ? Mais l’année 1930 est importante pour l’auteur à plus d’un titre. Avec celui de Vladimir Maïakovski, le 14 mars 1930, le suicide acquiert une signification plus que symbolique, en dépassant le cadre d’un acte individuel.
Quand on connaît les raisons de celui qui écrivit :
” …la mort est terrible
II est terrible de ne plus oser, terrible de ne plus aimer. Je hais tout ce qui est mort. J’aime tout ce qui vit “

Pourquoi Benerdji s’est-il suicidé ? est le résultat d’une double réflexion de Nazim Hikmet : sur l’importance de l’engagement dans un contexte général et sur le comportement de l’individu face à cet engagement. C’était une question capitale en 1930; elle reste essentielle aujourd’hui.