Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Poussiere d’or

Auteur : Philippe Mezescaze, Denis Dailleux

Philippe Mezescaze, lauréat des Missions Stendhal du Ministère des Affaires Etrangères pour son dernier roman paru aux éditions du Seuil, a séjourné trois mois au Caire. Et plutôt que de rapporter un récit de voyage dans la tradition de Flaubert ou de Gérard de Nerval, il a lié dans un même livre deux projets :
“Je voulais convoquer mes morts, accueillir mes morts intimes dans mon séjour au Caire ; le premier amour d’adolescence à la Rochelle, Hervé Guibert, plus tard l’amitié de Roland Barthes, celle encore d’amis disparus, mes parents, ma grand-mère… Poussière d’or, parce que Le Caire est un enfer de poussière, de bruit et de miel. La poussière des morts, la poussière de la mémoire… une poussière d’or.” Son ami, le photographe Denis Dailleux, agrémente chaque chapitre par son regard sur la vie quotidienne d’un pays qu’il affectionne tant.