Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Quand j’etais drole

Auteur : Karine Tuil

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles – francais

Editeur : Grasset, Paris, France

Prix : 18.00 / 118.07 F

ISBN : 978-2-246-65411-7

GENCOD : 9782246654117

Acheter Quand j’etais drole chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 14/05/2006

A la question : Quel pourrait etre l’avenir d’un comique francais paranoiaque et sans emploi accompagne d’un chien nevrose et d’une ancienne communiste dans un pays en croisade contre le Mal ?, Jeremy Sandre, dit Jerry Sanders a la scene, pourrait repondre sans se tromper : aucun. Quoique affabulateur, mauvais fils, pietre pere, seducteur lache, comique malgre lui, joueur de cartes compulsif, humoriste francais exile a New York en pleine francophobie, Jerry est lucide. S’il n’a pas d’avenir, autant s’en inventer un, glorieux. A sa famille, ce naufrage existentiel va mentir. A la societe, cet asocial va pretendre dicter sa loi. Celle du plus faible ? Toujours est-il que lorsque le roman s’ouvre, Jerry croupit en prison. Serait-il, en plus de tout, un criminel ?

Il prefere en rire, mais avec des larmes. Comme nous d’ailleurs a la lecture de ce roman ambitieux et drole, magistralement mene, drame et satire, spectacle et comedie.

Karine Tuil, trente-trois ans, est l’auteur de quatre romans : Pour le pire (2000), Interdit (2001), Du sexe feminin (2002) et Tout sur mon frere (2003).

  • La revue de presse Gilles Pudlowski – Le Point du 3 novembre 2005

La constance du pire, le gout de la noirceur, les personnages en proie a eux-memes : voila ce a quoi Karine Tuil nous a habitues, a travers quatre romans cinglants menes a la cravache. Pour le pire : c’etait un couple uni par la haine. Interdit : l’histoire d’un ancien deporte qui ne peut epouser une coreligionnaire faute de pouvoir prouver sa judeite. Du sexe feminin : le portrait d’une mere qui vampirise ses enfants. Tout sur mon frere : le duel permanent de deux freres que tout oppose. Son petit dernier n’est pas moins charmant sur le meme mode scabreux : l’histoire de Jeremy Sandre, alias Jerry Sanders, comique rate, francais d’origine… l’auteur, qui a fait de l’humour bancal son territoire, ecrit drole et prenant, grincant et emouvant. Il y a la des bonheurs, quelques jolis aphorismes…