Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Quand se tait le silence ; une vie de femme cambodgienne (PREFACE DE PIERRE GAZIN ; POSTFACE DE RENE SOULAYROL)

Auteur : Kunthear Laut

Ce récit est le cri d’une femme cambodgienne blessée, forcée dans sa chair, empêchée d’aimer, interdite d’exister, bridée dans son intelligence, poussée à la résignation.
Un cri de rage contre l’inégalité physique, sociale, culturelle des femmes qui font des moeurs une prison dont, même de la plus dorée, on ne peut échapper.
Un cri qui colle à ces victimes, les tire en arrière, les fait retomber dans le cratère de la misère comme la fourmi dans celui du fourmilier. À chaque embellie, comme dans les romans populaires, les retombées sont dramatiques.
Comment se débarrasser de cette fatalité de la misère ?
C’est là que la jeune Kunthear révèle toutes ses qualités. Elle est belle, elle est courageuse, elle est intelligente, elle est même amoureuse. Aucune de ces qualités ne l’abandonneront, qui lui font toujours espérer rencontrer enfin un homme à aimer comme elle a aimé son ami d’enfance broyé par le travail collectif.