Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Quand vous lirez ce livre.

Auteur : Sally Nicholls

Traducteur : Xavier d’ Almeida

Date de saisie : 16/10/2008

Genre : Jeunesse a partir de 9 ans

Editeur : Pocket Jeunesse, Paris, France

Collection : Moyens formats litteraires

Prix : 15.00 / 98.39 F

ISBN : 978-2-266-17949-2

GENCOD : 9782266179492

Sorti le : 16/10/2008

Acheter Quand vous lirez ce livre… chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Le choix des libraires : Choix de Olivier Augier de la librairie Arts & LIVRES a Le Plan de Grasse, France (visiter son site) – 09/10/2008

Le petit Sam est Anglais. Ce n’est pas encore tout a fait un adolescent, il n’a que 11 ans. Il a une leucemie, et n’a peut etre plus que quelques mois a vivre… Sam est un esprit curieux qui adore apprendre, connaitre et savoir. Il decide d’ecrire un livre sur son quotidien et toutes les questions auxquelles les adultes ne repondent jamais.
Avec son meilleur ami Felix, malade tout comme lui, il redige egalement la liste de toutes les choses qu’ils voudraient faire avant de mourir – Ils n’ont qu’une envie, realiser leurs reves les plus fous, dans le peu de temps qu’il leur reste…

Un roman tout a la fois poignant et elegant, intelligent et bouleversant. Une magnifique lecon de vie qui fait rire et pleurer, pour tous… quelque soit notre age.
Une magnifique lecon de vie !

(Disponible egalement chez Fleuve Noir avec une couverture “adulte”).

  • Les presentations des editeurs : 20/09/2008

Je m’appelle Sam.
J’ai 11 ans.
Je collectionne les histoires et les objets incroyables.
J’ai une leucemie.
Quand vous lirez ce livre, je ne serai peut-etre plus la.

  • Les courts extraits de livres : 20/09/2008

Le 7 Janvier
Un livre sur nous

Aujourd’hui, c’etait notre premier jour d’ecole depuis les vacances de Noel. On n’a classe que trois jours par semaine : le lundi, le mercredi et le vendredi, dans le salon. Et nous sommes seulement deux eleves : Felix et moi. Felix ne voit pas pourquoi il devrait apprendre quoi que ce soit.
La premiere fois qu’il est arrive chez moi, il a demande : A quoi ca sert d’etre malade si on doit quand meme apprendre les maths ? Mademoiselle Willis, notre professeur, n’a rien dit. Si Felix ne veut pas travailler, elle n’en fait pas toute une histoire. Elle le laisse tranquille, affale sur sa chaise a critiquer ce que je suis en train de faire :
C’est pas comme ca qu’on ecrit “ammonium” !