Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Quelle VIe Republique ?

Couverture du livre Quelle VIe Republique ?

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Politique

Editeur : Temps des cerises, Pantin, France

Prix : 12.00 €

GENCOD : 9782841091619

  • Le journal sonore des livres : Claire Lamarre – 05/06/2007

Telecharger le MP3

Claire Lamarre – 05/06/2007

  • Les presentations des editeurs : 06/03/2007

Avec des contributions de :

Francois Hollande
Parti socialiste

Nicole Borvo
Parti communiste francais

Jean-Luc Melenchon
Parti socialiste – Pour la republique sociale

Christian Picquet
Ligue Communiste Revolutionnaire

Arlette Laguiller
Lutte ouvriere

Jose Bove
La charte antiliberale

Anicet Le Pors
ancien Ministre, membre du Conseil d’Etat

Georges Seguy
militant syndical

Roland Weyl
Avocat

Roger Bordier
ecrivain

  • Les courts extraits de livres : 06/03/2007

La democratie sociale n’a pratiquement connu que des reculs depuis 1981. L’action syndicale est meme criminalisee.
La bipolarisation produite par le jeu des institutions et recherchee par les deux partis dominants aggrave la coupure. En etouffant le pluralisme et sur fond de choix liberaux continus, elle nourrit l’idee dangereuse que, puisque gauche et droite se ressemblent, il n’y a pas d’alternative possible et la deliberation politique n’a plus de sens.
Crise sociale et crise democratique sont etroitement liees : emergence de travailleurs pauvres, precaires, ascenseur social en panne, declin economique… ; dans le meme temps, depuis 25 ans, a chaque election, les Francais-es sortent les sortants, l’abstention et le vote protestataire ont atteint des sommets.
Il faut cependant distinguer crise de la representation politique et depolitisation. Le deuxieme tour de l’election presidentielle de 2002 l’a montre et le referendum du 29 mai l’a confirme : on a assiste a un reinvestissement a gauche, une partie des couches populaires s’est a nouveau interessee a la politique, grace au debat de fond qui a ete mene. Le choix du 29 mai fut historique : le peuple dans sa majorite a dejoue tous les pieges du consensus mou, de la fatalite, du moindre mal qui lui etaient tendus. D’ailleurs, le debat sur une VIe Republique, meme s’il existait peu ou prou, est devenu plus present depuis lors.