Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Radisson, Indien blanc, agent double (1636-1710) : biographie

Auteur : Marie-Helene Fraisse

Date de saisie : 03/03/2008

Genre : Biographies, memoires, correspondances…

Editeur : Actes Sud, Arles, France

Collection : Aventure

Prix : 23.00 / 150.87 F

ISBN : 978-2-7427-7362-6

GENCOD : 9782742773626

Sorti le : 03/03/2008

Acheter Radisson, Indien blanc, agent double (1636-1710) : biographie chez ces libraires independants en ligne :
L’Alinea (Martigues)Dialogues (Brest)Durance (Nantes)Maison du livre (Rodez)Mollat (Bordeaux)Ombres Blanches (Toulouse)Sauramps (Montpellier)Thuard (Le Mans)

  • Les presentations des editeurs : 08/06/2009

Apres une enfance modeste, en France puis au Canada dans la petite bourgade de Trois-Rivieres, le jeune Pierre-Esprit Radisson est capture, torture et finalement adopte par les indiens Mohawk du haut Hudson. Faconne par cette dure experience, rompu aux langues et aux coutumes amerindiennes, il devient un Indien blanc, un veritable metis culturel. Conscient que les puissances coloniales ont besoin d’intermediaires comme lui pour exploiter l’or doux (les fourrures) du Nouveau Continent, il se lance dans une carriere tres moderne de libre entrepreneur, assurant le lien entre les autochtones et les reseaux politico-commerciaux europeens. Bravant les hypocrisies de l’Ancien Regime avec une joyeuse insolence, il seduit les monarques comme les Sauvages, et finit sa vie a Londres dans la peau d’un gentleman patriarche, quoique desargente.
Radisson (1636-1710), contemporain de Louis XIV, eclaire son temps de maniere crue. Dote – jusqu’au cynisme – du genie de la negociation, cet aventurier trace sa route avec autant d’aisance en terre inconnue qu’a travers les frontieres sociales d’un monde ou la naissance fixe encore les destins.
Les historiens du Quebec l’ont longtemps stigmatise comme traitre. Il a indeniablement – avec Desgroseilliers, son inseparable beau-frere et compagnon d’aventure – fourni un atout considerable a l’Angleterre en l’aidant a fonder, en 1670, un empire commercial et territorial sans equivalent : la Compagnie de la baie d’Hudson.

Marie-Helene Fraisse, journaliste, ecrivain et grand reporter, a une passion pour les peuples autochtones et les cultures nord-americaines. Productrice d’emissions a France Culture, elle est l’auteur de plusieurs livres, dont Aux commencements de l’Amerique (Actes Sud, 1999). Le prix Champlain 2006 lui a ete decerne pour l’ensemble de son oeuvre.

  • La revue de presse Marc Riglet – Lire, juillet 2008

de la baie d’Hudson aux salons de Buckingham, les tribulations d’un trappeur devenu riche negociant. Ceux qui aiment les recits d’aventures seront servis. Racontee avec brio par Marie-Helene Fraisse, qui s’y connait en echappee belle, la vie de Pierre-Esprit Radisson est de cette eau-la…
Les voyages auxquels sa vie nous convie ne nous conduisent pas seulement sur les mers, les glaces et les fleuves tourbillonnants mais aussi dans les cabinets de ministres et les cours des societes britannique et francaise. Pierre-Esprit Radisson terminera sa vie protestant, gentleman et londonien. On ne s’etonnera pas qu’a Ottawa on l’honore, et qu’a Quebec on l’abhorre.

  • La revue de presse Jean-Pierre Rioux – La Croix du 26 mars 2008

Le recit de Marie-Helene Fraisse remet lestement en selle, ou plutot en canot, sur toutes les eaux des Grands Lacs au Saint-Laurent, en passant par Manhattan, le Mississippi, les cotes d’Afrique, les Provinces-Unies et l’Angleterre, un certain Pierre-Esprit Radisson, deja connu des historiens canadiens, mais que cette biographie-western colore assez pour nous faire battre des mains, ravis.