Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Rappelle-toi

Auteur : Francois Reynaert

Date de saisie : 13/03/2008

Genre : Romans et nouvelles – francais

Editeur : NIL, Paris, France

Prix : 17.00 €

ISBN : 978-2-84111-320-0

GENCOD : 9782841113200

Sorti le : 13/03/2008

  • Le choix des libraires : Choix de Celine Fillot de la librairie CULTURA a SAINTE-GENEVIEVE-DES-BOIS, France (visiter son site) – 10/04/2008

Une invitation recu par mail, d’un ancien ami.
Mais qui est cet ami ?
Basile a t-il une absence ?
Est ce une blague ?
Une formidable enigme, d’une ecriture tres dynamique.
L’amour n’est certes pas tres loin….
Mais a vous de decouvrir la suite….

  • Les presentations des editeurs : 29/03/2008

Vingt fois dans ma vie j’ai relu Retour a Brideshead, ce chef-d’oeuvre du romancier anglais Evelyn Waugh dans lequel le narrateur, au mitan de sa vie, se rememore les bonheurs d’une jeunesse de flanelle et de cravates de soie, de courses d’aviron, de sandwiches au concombre et de tea parties. J’ai passe les plus beaux moments de la mienne dans un camping nomme Les Tournesols, en jeans coupes aux cuisses et en sabots suedois, a manger des frites que l’on ramenait a l’auvent en les gardant au chaud dans la cocotte fermee. Je ne pense pas avoir ete moins heureux que le heros anglais.

Basile Polson recoit un jour un e-mail d’un ami de jeunesse le conviant a retrouver, pour un week-end-souvenir, le decor de ses vacances adolescentes. Une seule chose le perturbe : le nom de l’expediteur ne lui dit rien. Rien du tout… Par quel piege de la memoire cet ami est-il tombe dans les marais de l’oubli ? Et quel autre fantome obsedant courant en ces lieux pousse Basile a reprendre aujourd’hui le chemin du camping de sa jeunesse ? Evocation subtile d’une epoque, roman a intrigue, Rappelle-toi est aussi l’histoire emouvante d’une passion amoureuse qui ne veut pas s’eteindre.

Francois Reynaert est chroniqueur au Nouvel Observateur et ecrivain. Rappelle-toi clot une trilogie comprenant deja Nos amis les journalistes et Nos amis les heteros.

  • La revue de presse Fabrice Pliskin – Le Nouvel Observateur du 27 mars 2008

Avec une habilete implacable, l’auteur dupe son lecteur, multipliant les vraies et les fausses pistes, pour l’amener dans une zone ardente et douloureuse comme une chanson de Piaf : un petit village defigure aux noms de rue fleuris. La, l’oublieux Basile, vingt ans apres, par-dela les souvenirs ecrans et les petits arrangements avec l’amnesie, reentend l’appel sauvage et ravageur de ce que Reynaert nomme le desir fondamental.