Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Rescapée de l’enfer des khmers rouges

Auteur : Affonco/Chandler

Née de mère vietnamienne et de père français précepteur du prince Norodom Sihanouk , Denise Affonço était promise à une existence paisible au Cambodge jusqu’à ce que les Khmers rouges fassent basculer sa vie. Quelques mois avant leur arrivée au pouvoir en avril 1975, les autorités françaises rapatrient leurs ressortissants. Denise Affonço reçoit l’ordre de quitter le pays avec sa famille. Son conjoint, chinois, communiste convaincu, décide de ne pas partir. Denise fait le choix de rester à ses côtés, espérant que les Khmers rouges mettront fin aux cinq années de guerre civile contre la république khmère pro-américaine totalement corrompue.
L’histoire ne prend malheureusement pas le tournant attendu. Rapidement, Denise et sa famille, comme des millions de citadins, sont déportés vers les campagnes. Là, contrairement aux promesses d’une vie meilleure, ils découvrent l’enfer des camps de travail situés dans les marécages du nord-ouest du Cambodge, où règnent travaux forcés, famine, maladie et mort. C’est ce véritable cauchemar que décrit Denise Affonço. Jugé trop intellectuel par les Khmers rouges, son conjoint est arrêté. Elle ne le reverra jamais. Elle raconte aussi comment elle a assisté, totalement impuissante, à l’agonie de sa fille de 8 ans, et fut séparée de son fils de 11 ans. Le témoignage de quatre années d’horreur auxquelles mettra fin l’arrivée des troupes vietnamiennes en janvier 1979, qui permettront à Denise de retrouver son fils et d’être rapatriée vers la France. Le témoignage d’une « Mère Courage » qui, au milieu du chaos et du désespoir, n’a jamais cessé de se battre pour la vie.