Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Retrouvailles au Kenya

Auteur : Corinne Hofmann

Traducteur : Sophie Mermod-Gillieron

Date de saisie : 28/08/2008

Genre : Biographies, memoires, correspondances…

Editeur : Favre, Lausanne, Suisse

Collection : Dossiers et temoignages

Prix : 17.00 / 111.51 F

ISBN : 978-2-8289-1011-2

GENCOD : 9782828910112

Sorti le : 28/08/2008

  • Les presentations des editeurs : 24/07/2008

Voila plusieurs annees que Corinne Hofmann s’est enfuie du petit village de Barsaloi au Kenya avec sa fille Napirai alors agee d’a peine un an et demi. Aujourd’hui, elle decide d’y retourner non sans une certaine apprehension pour les besoins du tournage d’un film consacre a sa propre aventure, celle de la Massai Blanche. Ces retrouvailles africaines lui permettent de revoir Lketinga son ex-mari, son ex-belle-mere Marna et toute la famille. Quel accueil vont-ils lui reserver ? Ce retour en terre africaine ne va-t-il pas sceller definitivement la nouvelle vie de Corinne Hofmann au sein de la tribu des Massai ?

Retrouvailles au Kenya fait suite aux deux tomes precedents : La Massai blanche, best-seller mondial et Retour d’Afrique.

Corinne Hofmann est l’auteure du best-seller La Massai blanche vendu a plus de deux millions d’exemplaires et traduit en 17 langues. En 2007 est paru son second livre traduit en francais Retour d’Afrique. Nee en 1960 en Suisse de pere allemand et de mere francaise, elle vit a Lugano dans le Tessin et consacre l’essentiel de son temps au service du developpement du Kenya.

  • Les courts extraits de livres : 24/07/2008

Enfin

C’est si loin. Presque quatorze ans ont passe depuis ma fuite avec ma fille alors agee d’un an et demi. A present, je suis dans l’avion qui me ramene pour la premiere fois au Kenya. Mes sentiments sont partages : je frissonne d’excitation et l’instant d’apres, je suis saisie d’un etrange effroi ; mes mains sont moites.
Dans ma tete, c’est la danse des questions angoissees. De quoi aura l’air mon ancien chez moi ? Qu’en reste-t-il ? Y a-t-il eu des changements ? Le progres, et le rythme de vie stressant qui lui est generalement lie, a-t-il deja penetre si loin au Kenya que je ne puisse plus reconnaitre les gens et Barsaloi, ce petit village du nord du pays ? Il y a quatorze ans n’existaient la-bas que la Mission, huit petites maisons de bois, notre magasin en dur et quelques manyattas, ces habitations rondes traditionnelles enduites de bouse de vache des Samburus. Pres de moi dans l’avion, Albert Volkmann, mon editeur, qui m’accompagne en tant qu’ami paternel dans ce voyage, et Klaus Kamphausen, qui photographiera et filmera cette experience. Je suis soulagee et reconnaissante de ne pas devoir m’engager seule dans cette aventure.
Pendant le vol, je pense aux gens que je n’ai pas revus depuis si longtemps. Ma belle-maman, que j’ai toujours enormement respectee. Mon ex-epoux Lketinga, James son jeune frere, Saguna et beaucoup d’autres. Il y a le pere Giuliani aussi, qui m’a sauve la vie plus d’une fois, et dont nous desirons visiter la nouvelle Mission pour autant que nous puissions la trouver. J’espere que tout ira bien et que je ne resterai pas coincee a l’aeroport de Nairobi pour une raison quelconque.