Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Revue de psychotherapie psychanalytique de groupe, n 48. La formation aux psychotherapies psychanalytiques de groupe et l’intervention en institution : l’individu et le groupe, 3e partie

Couverture du livre Revue de psychotherapie psychanalytique de groupe, n 48. La formation aux psychotherapies psychanalytiques de groupe et l'intervention en institution : l'individu et le groupe, 3e partie

Date de saisie : 01/03/2007

Genre : Psychologie, Psychanalyse

Editeur : Eres, Toulouse, France

Prix : 26.00 €

ISBN : 2-7492-0424-0

GENCOD : 9782749204246

Sorti le : 01/03/2007

  • Le journal sonore des livres : Claire Lamarre – 05/06/2007

Telecharger le MP3

Claire Lamarre – 05/06/2007

  • Les presentations des editeurs : 05/03/2007

Dans les structures de soin, de travail social, et en pratique privee, de nombreux dispositifs de groupe ont ete instaures au cours des dernieres annees : qu’il s’agisse de groupe therapeutique, de groupe de soutien, ou de parole, de supervision, de regulation d’equipes ou de services, d’atelier d’expression, ou encore d’analyse d’institution. Ces pratiques requierent une formation specifique tant au plan personnel que methodologique et theorique.
L’ensemble des domaines abordes ouvre un champ nouveau a la pratique psychanalytique. Tous les professionnels de la sante, de l’education, du travail, des secteurs sanitaires et sociaux sont concernes par l’analyse et la comprehension des processus inconscients a l’oeuvre dans les groupes et les institutions.

Ce numero reprend les questions soulevees par les problematiques liees au fonctionnement des institutions et aborde les questions de la formation analytique de groupe dans differentes pratiques.

Revue de psychotherapie psychanalytique de groupe (Revue) dirigee par Jacqueline Falguiere et Jean Claude Rouchy

  • Les courts extraits de livres : 05/03/2007

LA FORMATION AUX THERAPIES ANALYTIQUES DE GROUPE

Il s’agit a present d’evoquer les differentes questions que pose la formation aux therapies analytiques de groupe. En ce qui me concerne je pratique la psychanalyse individuelle et je pratique en situation de groupe l’analyse de groupe et le psychodrame dans differents dispositifs et dans differents cadres institutionnels. Je voudrais a present poursuivre mon propos de depart en abordant la question du choix de la reference psychanalytique pour travailler avec des patients au sein de groupes.
On peut considerer les pratiques analytiques de groupe et la psychanalyse comme des pratiques etrangeres, voire incompatibles l’une avec l’autre, comme si une pratique analytique exercee en dehors de la cure individuelle pouvait disqualifier le travail psychique qui s’y effectue et jeter un discredit sur le psychanalyste qui se risquait a cet exercice. Il est vrai que nous-memes, dans les debuts de notre pratique de groupe, nous n’etions pas tres a l’aise avec l’utilisation de la reference a la psychanalyse, et, confrontes a la situation de groupe dans les dispositifs que nous avions crees, cependant, il etait evident que nous avions affaire a des processus qui necessitaient pour leur comprehension et leur traitement de nous referer au corpus de savoir de la psychanalyse. Ces groupes que nous avions constitues etaient des groupes de patients qui recherchaient une meilleure comprehension et une meilleure apprehension de leur rapport aux autres et au groupe. La nature de leurs troubles et leur fonctionnement psychique etaient au coeur de leurs difficultes, il n’etait pas question de les traiter par des methodes que l’on pourrait qualifier de suggestives ou de faire avec ces patients quelque chose qui aurait a voir avec l’education. Ce n’est toutefois pas par defaut que nous avons choisi la reference a la psychanalyse. Nous ne pouvions que nous rendre a l’evidence : l’inconscient est maitre en tout lieu, y compris dans les groupes, et c’est peut-etre la, differemment que dans la cure, que son devoilement serait rendu possible par la demultiplication des voies par lesquelles il peut s’infiltrer. Des lors il s’agissait de ne plus meconnaitre ces voies, mais de faire en sorte que les patients puissent effectuer au sein de ces groupes un travail psychique. Telle etait et telle est toujours notre conviction.